Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Semaine de Convivència à Arles

Vivre au pays

14 Juillet 2005, 14:39pm

Publié par Association Attention Culture


Convivència
Jeudi 14 Juillet
rue Réattu à midi

Lo COCUT (Le coucou)
musique
    Entre chorale et groupe polyphonique, LO COCUT venu de l’Hérault, constitué uniquement d’hommes interprètera des chansons en langue d’Oc (mais aussi du Corse, de l’Italien, du Catalan…) issues tout autant du répertoire traditionnel que moderne avec un esprit jovial, un brin impertinent et  braillard juste ce qu’il faut.  
  Le groupe est né du besoin d’avoir un répertoire “pour noces et banquets“ et ressemble à Convivència comme deux gouttes d’eau puisqu’aucune répétition de saurait exister sans table garnie et rince-gosiers !

    De l’humour à revendre, pire ils l’offrent à qui veut l’entendre.

   Pour les esprits mal intentionnés (il y en a parfois), Lo Cocut veut dire “Cor Occitan de Clapiers Universalamen T’estimat“.

CLAUDE MARTI

Accompagné de Gérard Pansanel et Pierre Peyras
musique
    Il y a chez CLAUDE MARTI le goût du réalisme, de l’histoire et de l’héroïsme. Sa vie ressemble à ses chansons, mais ce qui importe le plus, c’est qu’il nous ressemble comme un frère.
    Lorsqu’il a commencé à parcourir le pays fin des années soixante, à chanter dans les villages et les universités, dans sa langue d’enfance et non plus celle du maître d’école, il a fait un choix décisif, un acte d’insubordination qui s’apparentait à un retour à sa propre vérité : une manière sans doute d’être encore plus soi-même.
    Chaque chanson de MARTI prend racine dans cette terre audoise, a fait germer l’espoir et a meublé le grand silence de ce pays déserté par ses propres enfants. Non pas qu’il ait été le premier, mais il a été la voix que l’Occitanie à la fois populaire et intellectuelle attendait sourdement et patiemment.
    Claude MARTI sait à merveille chanter ce qu’il y à dire simplement, avec justesse, avec rudesse parfois, mais aussi tendresse et lyrisme. Pamphlétaire, ses refrains sentent la poudre et vont vite et droit au cœur des foules dans les grands rassemblements. Qu’il cesse d’être polémiste et c’est la voix d’un poète amoureux de sa terre, d’un homme à deux racines : “Voici l’homme aux deux racines, chanteur au cœur éclaté, riche de deux terres promises, pauvre de ne les avoir trouvées, moitié fumée, moitié pierre“.
    Figure emblématique du renouveau de la chanson occitane, après dix ans d’absence consacrée à l’écriture, Claude sort “El Jinete“, un album somptueux magnifiquement composé par Gérard Pansanel, un chant profond au carrefour de ses trois langues (l’espagnol, le français, l’occitan), une quête des origines ; les siennes et celles de tout un chacun.
    Claude MARTI nous offrira – avec ses complices musiciens de longue date Gérard PANSANEL et Pierre PEYRAS - des chansons de ce dernier opus, mais aussi les grands titres qui ont marqué le combat pour le pays d’Oc et la langue qui restent gravés dans la mémoire collective.
visiter le site de Claude MARTI
Discographie :   
    “OCCITANIA“ (1970, épuisé)
    “MONTSEGUR“ (1972)
    “UN PAIS QUE VOL VIURE“ (1973, épuisé, grand prix international de l’académie Charles Cros).
    “L’OME ESPER“ (1974, épuisé)
    “L’AN 01“ (1975, épuisé)
    “CAMIN DEL SOLELH“ (1975, épuisé)
    “MONTA-VIDA“ (1980, épuisé)
    “ET POURTANT ELLE TOURNE“ (e pr’aquó vira, 1982, épuisé)
    “EL JINETE“ (2002)
    "
ÇO MILHOR DE MARTI" (2005)
    "ELECTROCCITAN" (2008, parution en mai)

   
retour au programme général

Commenter cet article

Herve RIGO 12/04/2008 17:04

C'est vous le chant... en passant dans la vie.