Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Semaine de Convivència à Arles

PRINTEMPS 2011

26 Février 2011, 15:51pm

PRINTEMPS 2011
PRINTEMPS 2011PRINTEMPS 2011PRINTEMPS 2011
PRINTEMPS 2011PRINTEMPS 2011
PRINTEMPS 2011PRINTEMPS 2011

Voir les commentaires

Conseil d'administration et bureau 2011

23 Février 2011, 16:32pm

Publié par Association Attention Culture

Suite à son assemblée Générale annuelle, l'association Attention Culture a procédé à l'election des membres de son conseil d'Administration :

JEAN

 

président : Jean Colomina

ANNIE G

vice-présidente : Annie Guillot

ALAIN

vice-président : Alain Ruiz

LIONEL

trésorier : Lionel Lecuyer

ANNIE A

trésorière adjointe : Annie Alheily

Evelyne Msecréataire : Evelyne Merique

secrétaire adjointe : Françoise Petitpas

MAURICE P

membre du bureau chargé de la coordination technique : Maurice Peltier

 

 

sont membres du conseil d'administration :

PAUL

JACQUES

SIMONE

PIERRETTE

SOPHIE P

sylvie

VIVIANE

Danièle Davin, Carolyn Breakspear, Jacques Renaudie, Paul Aumonier, Simone Ginoux, Pierrette Prophète, Sophie Pascal, Sylvie Séquier et Viviane Roux.

et

CATHERINE

 

directrice bénévole de l'association (administration, coordination, régie générale et comunication : Catherine Le Guellaut

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Chansons de Printemps

23 Février 2011, 11:50am

Publié par Association Attention Culture

flyer-web 

 

VOIR ALBUM PHOTOS OU  UNE PETITE VIDEO

Tout près

 De la chanson,

des artistes Arlésiens, et d'autres de pas très loin.

De jeunes talents à découvrir, de plus confirmés à redécouvrir,

en français, en anglais ou en langue d'Oc,

avec fragilité, avec sincérité,

avec générosité, avec pudeur !


Convivència de prima

Chansons de Printemps

une nouvelle étape printanière

au cabaret de la convivialité

ARLES

Vendredi 25 Mars, 20 heures

salle Jean et Pons Dedieu (rue du 4 septembre)


CLO---co.jpg

 

CLO & co

Du haut de ses 17 ans, CLO chante avec son âme comme si la vie n'avait plus aucun secret pour elle, une soul-folk veloutée et chaleureuse, des titres de sa composition que le vieux briscard des scènes arlésiennes, l'inventif et fougueux ZOIS a forgé pour elle.


BOBINES de FILLESBOBINES-DE-FILLES-2.jpg

Suivant l'ancienne tradition festive des veillées et des rituels collectifs, le duo BOBINES DE FILLES interprète les chants languedociensa capella, s’accompagnant de percussions et d’instruments insolites, issus du quotidien religieux et profane de Petite Camargue d’où elles sont originaires.

voir vidéo de Bobines de Filles


YVES JOURDANETJourdanet.jpg

Charme et gentillesse incarnés, YVES JOURDANET a fixé les années Woodstock sur la ligne d'horizon de sa guitare où pointe parfois un accent de nostalgie. Mais qu'il interprète des textes des autres ou ses propres compositions, c'est le bonheur intégral qui envahit la scène et les coeur, parce qu'avec Yves, on est de toute façon déjà heureux d'être ensemble, alors vous pensez avec la musique !


nombre de places très limité : réservation impérative
 Chansons de Printemps du vendredi 25 mars 2011

   Bon de réservation à retourner à Attention Culture avant le 19 mars

Formule la musique + l'assiette gourmande : 6 € / 3 € (adhérents)      buvette-guinguette sur place (en sus)

 

Voir les commentaires

Faîtes du Printemps à Solid'Arles

23 Février 2011, 11:44am

Publié par Association Attention Culture

Solid'Arles printempsPas très loin

 

Le lendemain, Convivència migrera

dans le quartier Griffeuille

pour s'associer à la semaine du Printemps

organisée par Solid'Arles,

en coréalisation avec

de nombreuses associations du quartier


 

Faîtes du Printemps 

à et avec Solid'Arles 


ARLES

Samedi 26 Mars, 12 heures

avenue Kennedy, quartier Griffeuille

 

 

concert proposé par Attention Culture

dans le cadre de Convivència de Printemps

forilalou

 


FORILALOU

Le projet musical de FORILALOU nait en 2001 d'une rencontre entre Yancouba DIEBATE, griot et joueur de kora en Casamance et Laurent RIGAUD, balafoniste, arlésien fou d'Afrique (Viagem samba) et de leur passion commune pour la musique mandingue.

 

Étonnant et généreux, dynamique et virtuose, toujours chaleureux, FORILALOU révèle son potentiel de force et d'émotion. La magie du chant, le saisissant jeu de la kora et la vigueur du balafon enchantent, s'harmonisent et nous emmènent aux pays des mélodies Africaines.

> écouter !  

 


   >>>   >>>   >>>   >>>                 <<<  <<<   <<<   <<<   

 

Il s'en suivra un pique-nique convivial

où chacun pourra partager son panier

et savourer les secrets culinaires mitonnés durant la matinée.

 

 

Journée co-réalisée avec Incidence, Croco'lire, Viva-Cité, Addap13 et Pact 13.

 

Voir les commentaires

Réunion du 22 février 2011

23 Février 2011, 00:00am

Publié par Association Attention Culture

OBJET de la REUNION : préparation matérielle de Convivència de Printemps.

 

1/ Présentaiton du programme

 

Chansons de Printemps, le 25 mars 2011 à partir de 20 h, salle Jean et Pons Dedieu

Faîtes du Printemps, le 26 mars à 12 h à Solid'Arles 

 

2/ organisation : Vendredi 25 mars

 

Salle Jean et Pons Dedieu = un nouveau lieu à apprivoiser pour qu'il ressemble à Convivència !

 

Aménagements :

un plan d'occupation de l'espace à faire / prendre les mesures

Mise en place de rideaux (accueil, fond de scène) (matériel = Catherine)

Installation d'éclairages (demande à faire à la ville)

aménagement coulisses

Installation foyer artistes (salle à l'étage)

mise en place des tables façon cabaret

Installation et réglage sonorisation (Esteban avec matériel Ecole de Musique)

>>>>> à partir de 14 heures = Alain + Paul + Maurice

 

Mise en place salle pour la soirée :

table d'accueil

installation buvette

nappage avec bougies sur les tables (bougies et support = Catherine)

installation / assiettes gourmandes

>>>>> à partir de 16 heures = Danielle + Françoise + Colette

Accueil des musiciens = préparer buffet dans la salle à l'étage (10 personnes)

>>>>> Yvette = salade de pâtes + quiches + fruits + fromages

 

Fonctionnement soirée à partir de 19h30 :

billeterie = Viviane + Françoise

buvette = Lionel + Maurice + Colette + Simone

service = Danielle + Colette + 2

on prépare des grandes assiettes (1 par table) où les gens picorent.

Service salé entre 1er et 2nd groupe

service sucré entre 2nd et 3ème groupe.

Rangement et nettoyage = tout le monde

 

les achats :

- restauration

Annie soulève le problème de la traçabilité des denrées / responsabilité de l'association dans la mesure où il y a une “vente“

propositions :

négocier avec Bernard Laurent pour la fabrication des tartes salées (voire des sucrées)

acheter en extérieur et garder toutes les factures

>>>>> Annie A, Annie G et Evelyne s'en occupent

- buvette

servi au verre : jus de fruit, vin (on a), bière, café

tarifs : 1 € (jsu de fruit et vin) 1,50 € (canette bière), à,50 € (café)

à faire : qui le fait ?

>>>>> estimer les quantités. Les restes pourront être utilisés en juillet.

>>>>> voir avec les cafés de la major le prêt de grande cafetière

>>>>> faire les achats et les livrer

 

les tarifs de la soirée :

6 € pour tout le monde (comprenant la musique et les assiettes)

3 € pour les adhérents (correspondant au concert, repas offert)

pas de prix spécial pour les gens qui ne voudrait pas manger : la soirée est un ensemble

pas de tarif étudiant...

>>>>> les personnes à l'entrée vendront également les cartes d'adhésion !

 

Communication :

affiche (100 à poser en ville)

dépliant (1000 à répartir en ville)

réseau internet à relayer

 

Budget prévisionnel :

cachets artistes 1500,00

sonorisateur 200,00

communication 120,00

sacem 90,00

recettes / entrées 400,00

buvette + restauration = équilibre

 

3/ organisation : samedi 26 mars

 

mise en place scène, accueil groupe à Solid'Arles : 10h30

le matériel nécessaire a été demandé aux services techniques de la Ville

le groupe vient avec son matériel son.

>>>>> Catherine + Alain

Communication par Solid'Arles + notre relais actif.

Voir les commentaires

Adhésions 2011

2 Février 2011, 15:54pm

Publié par Association Attention Culture

adhésion-2011

 

 

 

L'association Attention Culture tiendra son Assemblée Générale annuelle

le mardi 1er Mars à 19h à Arles,

salle de réunion de l'Ecole Léon Blum

(rue Léon Blum).


Elle est ouverte à tous, sachant que les décisions sont prises à la majorité des votes de adhérents à jour de leur cotisation.


Les rappports et projets d'activités assortis du bilan et du budget prévisionnel sont visibles sur ce site : bilans 2010 - projets 2011

 

 

Vous pouvez renouveller votre adhésion dès à présent au siège de l'association, 14 rue Réattu à Arles.

10 ANS logo

Voir les commentaires

Projet d'activités 2011

2 Février 2011, 12:18pm

Publié par Association Attention Culture

A l'écoute de la vie de la cité et du monde, CONVIVENCIA s'inscrit résolument dans une démarche citoyenne originale où le respect et la tolérance forgent la responsabilité, où la culture renoue avec ses racines, avec l'histoire, avec la mémoire, avec le brassage social. Au quotidien et dans la proximité,

 

en été comme en hiver, CONVIVENCIA donne à vivre activement, à vivre ensemble des expériences culturelles et musicales, ouvre des débats d'idées qui participent à tisser des liens sociaux différents à l'échelle du quartier, de la ville, du pays d'Arles dans une dynamique universelle.

 

Comme elle le fait depuis sa création en 1998, l'association ATTENTION CULTURE ! va poursuivre en 2011, ses activités de soutien et de promotion de la création musicale et culturelle (amateur et professionnelle) dans tout ce qui se rapporte au spectacle vivant, au disque et à leur diffusion auprès du grand public.

Justement orientés vers le grand public et visant à donner des clefs de compréhension qui relient la culture et la musique à l'histoire et aux sociétés, notamment à l'histoire locale et aux faits sociaux régionaux, un volet d'événements spécifiques, de rencontres artistes/public, de concerts/dédicaces, sera perpétué et développé.

 

10 ans

En cette année anniversaire, les programmes de CONVIVÈNCIA en été comme au printemps, affirmeront, confirmeront la place bien à part que le festival s'est construite année après année dans le paysage culturel et musical à ARLES, à SALIN-de-GIRAUD et en Pays d'Arles : un festival qui allie la convivialité à la curiosité, la mixité culturelle et la citoyenneté, l'exigence artistique et la popularité, en multipliant les liens pluri-disciplinaires et les relations inter-associations.

Moment phare de la saison, la 10ème édition de CONVIVENCIA en juillet sera l'occasion de rappeler sur scène des artistes qui par leur talent et leur sensibilité ont marqué les esprit, mais aussi de proposer de nouvelles belles découvertes et d'impulser des créations exclusives.

Les espaces de rencontres entre les artistes et le public seront peaufinés, et par temps de crise, d'incertitude et d'idées troublées, ceux des conférences et des débats citoyens réactivités.

 

Ensemble,

Plus que jamais, l'association Attention Culture entend construire ses projets avec les autres, avec les associations, les structures culturelles et sociales pour :

  • accentuer nos proposition d'actions culturelles dans les zones qui en sont dépourvues : les villages de Camargue (Salin-de-Giraud notamment), les quartiers en partenariat avec des relais locaux actifs (Camargo Souvajo à Salin, Solid'Arles dans le quartier Griffeuille, l'association rHumeurs, le réseau de l'Economie Sociale et Solidaire du Pays d'Arles, etc...)

  • persister dans le travail esquissé sur la mémoire en Pays d'Arles où les porteurs de mémoire (ouvriers, provençaux, gitans...) sont étroitement associés dans non seulement la démarche de collectage, mais aussi dans les moyens et les formes de transmission de cette mémoire à leur contemporains et aux générations futures.

  • poursuivre la formation de ses adhérents non seulement sur la vie associative et la démocratie interne, mais également sur le fonctionnement du milieu culturel et musical (de la création à la diffusion des oeuvres)

     

1/ SOUTIEN à la CRÉATION MUSICALE :

 

L'association Attention Culture ! assure depuis toujours un rôle de conseil et de suivi de groupes de musiques, notamment pour ce qui concerne l'enregistrement, la diffusion et la promotion de leurs disques. De la musique traditionnelle au rock en passant par le jazz, chaque projet donne lieu à un travail “sur mesure“ pour permettre aux créateurs de rencontrer leur audience dans les meilleures conditions.

 

RENCONTRES ARTISTES- PUBLIC

Ces rencontres trouvent leur ancrage dans l'actualité artistique des musiciens à Arles (enregistrement ou sortie d'un album, spectacle...)

Le public est invité à partager des moments différents avec l'artiste ou le groupe, plus intime où se révèle la manière dont sa musique est "fabriquée" ou "vécue", où sont exposés les problématiques liées à ces professions particulières...

De caractère opportunistes car souvent peu prévisibles à long terme, ces rencontres s'organisent de manière rapide et leur communication s'appuie sur les outils d'information et les réseaux internet que l'association a structuré au fil des années.

Elles peuvent prendre des formes diverses allant de la conférence de presse au concert en passant par les répétitions publiques ou les dédicaces.

 

CONSEIL

Attention Culture est très régulièrement sollicitée pour conseiller d'autres structures associatives, humanitaires ou militantes dans l'élaboration de programmations. S'appuyant sur sa connaissance des musiciens, sur son expertise et son large réseau, elle assume de manière très régulière cette fonction de conseil, de préconisation et de mise en relation des artistes avec les organisateurs occasionnels.

Elle intervient également dans l'aide à l'organisation administrative et technique spécifiques au spectacle musical.

 

RECHERCHE et REFLEXION

Dans un monde en constante mutation, l'association a produit et enrichit constamment un travail de réflexion et d'analyse du monde de la musique qui peut donner lieu à des communications publiques, à des conférences. Proposer des éléments objectifs pour la compréhension et l'analyse permettant de décrypter simplement les enjeux culturels, sociaux et économiques


2/ CONVIVÈNCIA au PRINTEMPS :

D'un bout à l'autre de la Camargue

 

Plus qu'un partenariat d'opportunité, depuis plusieurs années, Attention Culture développe avec plusieurs associations de la commune, un véritable travail de co-construction, de co-élaboration de projets culturels adaptés aux situations locales.

Convivència au printemps conviera le public à relier le quartier de Griffeuille à Arles, le village de Salin de Giraud et la Camargue dans le même état d'esprit.

 

FAITES du PRINTEMPS en mars à Solid'Arles, quartier de Griffeuille

Fêter le passage des saison est devenu une tradition solidement ancrée à Solid'Arles, épicerie solidaire implantée dans le quartier de Griffeuille. Y ajouter un événement musical, un joyeux challenge et le faire en co-réalisation avec les acteurs de la ville, une habitude de travail et un principe auquel notre association adhère entièrement.

D'une programmation à la suivante, la barre est mise chaque fois un peu plus haut, dans la qualité artistique du spectacle proposé, dans l'exigence vis à vis du public confronté à des formes et à des esthétiques différentes, souvent éloignées de ses goûts à priori.

Ici comme ailleurs, ici sûrement plus lentement et plus doucement qu'ailleurs, cultiver la curiosité et l'envie de la découverte comme une fenêtre ouverte sur le monde, comme une fête, comme une expérience paisible et enrichissante à partager, comme un échange unique et précieux... Et ré-apprendre à se faire confiance, à apprécier par soi-même et non plus selon des modes dictés, comme on ré-apprend à faire sa propre cuisine avec les légumes frais de Solid'Arles.

Attention Culture s'associera à la préparation et à la réalisation de la manifestation dont la date n'est pas encore complètement déterminée.

 

CONVIVENCIA de PRINTEMPS

à Salin de Giraud

 

Depuis plusieurs années, une collaboration sur le fond unit l'association Attention Culture à l'association salinoise “Camargo Souvajo“ (groupe de maintenance de Salin) sur les bases d'un travail autour des identités culturelles du village.

Bilan fait des diverses collaborations entre nos associations, le rendez-vous de Convivència à Salin est confirmé comme un temps fort et apprécié de retrouvailles des habitants, pour peu qu'il reste centré sur leurs préoccupations propres, sur l'histoire du village, réticent à s'ouvrir à l'extérieur, à accepter des propositions culturelles qui sortent de son univers, à se laisser guider par la curiosité.

L'esprit de découverte se construit au fil du temps avec patiente et entêtement, avec pédagogie aussi. D'un commun accord avec Camargo Souvajo, Convivència de printemps à Salin en 2010 prendra donc des allures de veillée au coin du feu où nous feront se croiser des histoires d'ici avec quelques unes venues d'ailleurs, où jouteront contes et légendes ponctuées d'intermèdes musicaux.

Date à confirmer fin mars ou début avril.

 

SAMUDARIPEN, le spectacle

 

À l'heure où être gitan constitue presque une infraction, forte du travail précurseur qu'elle a réalisé en 2006 autour du génocide tsigane (exposition, rencontre-témoignage,...) et de son engagement constant aux côtés des associations tsiganes, Attention Culture a le projet de programmer le spectacle “Samudaripen“ créé en 2010 par la compagnie Mémoires Vives de Strasbourg.

Mèlant danses hip-hop, slam-rap et jazz manouche, cette pièce chorégraphique pour quatre danseurs, trois musiciens et un chanteur-comédien raconte le Samudaripen (génocide en langue romanès) de ces roms, gitans, manouches, sinti, internés par Vichy, déportés et exterminés par le régime nazi. Le spectacle soulève la question de la persécution séculaire des peuples nomades en Europe et dénonce l'univers concentrationnaire et les systèmes de déshumanisation qui “comme des astres morts chargés de cadavres, contaminent encore par-delà les décombres“.

Sur le fond, un même attachement à la mémoire unit la compagnie Mémoires Vives et notre association Attention Culture, une même lecture de la place de l'artiste vis à vis de ses contemporains. Il était inévitable que nous nous rencontrions !

À programmer ce spectacle, autant le relier à l'histoire du territoire : en l'occurence au camp d'internement de Saliers et au mémorial qui y fut érigé récemment. Le projet est ambitieux, enthousiasmant même, mais techniquement assez difficile à mettre en oeuvre.

Il fera l'objet d'un travail de collaboration avec les associations gitanes et tsiganes, mais surtout ne pourra être réalisé qu'avec un soutien spécifique et appuyé des collectivités territoriales : la Ville d'Arles, le Département des Bouches-du-Rhône et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Aussi le projet signalé ici dans la cohérence de nos actions fait-il l'objet d'un dossier spécifique à traiter de manière autonome.

 

3 / RETROSPECTIVE

juillet 2002-2010

 

Depuis la première édition en juillet 2002 où à midi une trentaine de spectateurs s'assemblaient en plein soleil et faisaient cercle autour des musiciens qui se déplaçaient de manière militante pour la seule idée du partage jusqu'à la forme que Convivència propose aujourd'hui et réunit chaque midi des centaines de fidèles, on mesure le chemin parcouru en 10 ans.

Ce n'est pas qu'une question de confort, même si..., de professionnalisation, même si..., de confiance, même si..., de qualité, même si..., de moyens, même si... !

Pourtant, malgré son évolution, son impact sur le public et sa notoriété grandissante, l'esprit, l'âme de la semaine n'a pas bougé : mettre la musique à la portée de tous, dans la rue, gratuitement, en tant qu'objet d'élévation et de construction de soi-même aussi indispensable que l'air pur, comme un temps de partage unique et irremplaçable, comme un moment social précieux, comme une respiration, …

Une question de maturation paisible, d'ancrage, de soutien populaire, d'amitié, de tolérance,d e respect et d'estime ?

 

Alors en guise de rétrospective, juste faire état de manière la plus exhaustive possible de tous ceux qui contribué à bâtir cette histoire (parce qu'il s'agit bien d'une histoire dans le sens d'une aventure humaine collective librement consentie), pierre après pierre, année après année...

Et l'équipe sans qui rien n'aurait été possible

AGATHA ◊ ALAIN ◊ ALINE ◊ AMELIE ◊ ANNIE A ◊ ANNIE G ◊ BERNADETTE ◊ BERNARD ◊ BETTY ◊ CAROLINE ◊ CAROLYN ◊ CATHERINE ◊ CHRISTINA ◊ CHRISTOPHE ◊ CLAUDINE ◊ CYRIL ◊ DANIEL ◊ ESMERALDA ◊ ESTEBAN ◊ EVELYNE L ◊ EVELYNE M ◊ GUY ◊ HELENE ◊ HERVE ◊ HUGO ◊ ISABELLE ◊ JACQUES ◊ JEAN-MARIE GA. ◊ JEAN C ◊ JEAN F ◊ JEAN N ◊ JEAN-MARIE GU. ◊ JEAN-PIERRE A ◊ JEAN-PIERRE P ◊ JEROME ◊ JOSIANE ◊ JOSE ◊ KEVIN ◊ LIONEL ◊ LUCETTE ◊ LUCIEN ◊ MAIRIE ◊ MARIE-ANDREE ◊ MARIE-JEANNE ◊ MARTIN ◊ MAURICE ◊ MICHELE ◊ MIREILLE ◊ NAIMA ◊ NICOLAS ◊ PAUL ◊ PIERRE ◊ PIERRETTE ◊ PHILIPPE ◊ ROBERT ◊ ROLAND ◊ ROMULAD ◊ SIMONE ◊ SOPHIE B ◊ SOPHIE P ◊ SYLVIE ◊ THIMOTHEE ◊ VIVIANE ◊ YVETTE ◊ … et toutes celles et tous ceux qui ont donné un coup de main spontanément...


4/ CONVIVENCIA 10 ans

et plus si affinité !

 

Resistencia

Réunie en novembre dernier pour définir les orientations de l'association pour l'année à venir, l'équipe de Attention Culture, dont quelques-uns vivent l'aventure depuis le début, a unanimement souhaité placer son dixième anniversaire sous le signe de la résistance :

résistance au temps et à l'usure du temps, résistance aux idées reçues ou préconçues, résistance à l'individualisme et à l'isolement, résistance à la facilité et à l'uniformisation, résistance aux intégrismes et à l'exclusion, résistance à l'immobilité autant qu'à l'expansionnisme irraisonné, résistance à la marchandisation du monde et à celle des idées...

Alors résister dans un même crédo qui allie excellence et convivialité,

Alors persister dans la découverte, dans la curiosité, dans l'invention, dans l'exigence,

Alors parier sur l'humanité, sur l'intelligence, sur la sensibilité, sur la générosité...

 

Convivència : 10 ans

du 11 au 16 juillet 2011

à Arles, dans ses lieux de prédilection : rue Réattu, école Léon Blum, à Griffeuille.

 

 

PROJET ARTISTIQUE

Le festival appuiera sa programmation sur ce qui fonde son existence depuis sa création : les musiques d'ici, celles de Provence, celles de langue d'Oc, celles des gitans et tsiganes, celles de toutes les diasporas qui ont traversé le territoire et s'y sont installés, celles des peuples de Méditerranée, baignant leurs pieds dans la même mer.

 

Il y aura des concerts à midi suivi d'un pot amical pour échanger ses impressions, des rencontres avec les artistes du jour, des rencontres et des débats, des lectures...

Il y aura des nouveaux talents à découvrir, nous ne voulons pas déroger à la règle et surtout ne pas priver le public des coups de coeur que nous aurons à partager. Il y aura aussi des groupes que toute l'équipe et le public ont aimé et souhaité ré-entendre...

Il y aura une carte blanche “performance mode et musique“ donnée à Audrey, la styliste de la boutique “la rose à pois“

Il y aura notamment une création forte que l'association a commandé à certains musiciens autour des écrits de Serge Bec (né en 1933, poète provençal aux cris de révolte contemporains, qui contemple l'humain balotté entre l'amour éternel et une société cruelle et désespérante.), une mise en bouche et en musique par les artistes de la région : Jan-Mari Carlotti, le Choeur de la Roquette, Moussu T... pour rendre hommage à l'auteur et à son oeuvre...

Il y aura des surprises, belles, savoureuses, nous y travaillons !

 

Il y aura l'accueil de l'exposition photographique “La vie en Oc. Musique“ en partenariat avec le cercle occitan du Pays d'Arles. Une exposition qui donne à voir en 50 photographies d'Augustin Le Gall– sur scène, en coulisse, en répétition, en ville – la langue d'Oc telle qu'elle se chante aujourd'hui, dans sa vitalité, dans sa diversité, dans son rapport à la jeunesse... Accompagnée de collections de vinyles et de CD's, d'affiches, de documents historiques et d'une vidéo. La réalisation de se projet se décline également à travers un livre (éditions Carnets méditerranéens) avec des textes de Elisabeth Cestor.

Lieu pressenti : salle Jean et Pons Dedieu à Arles (rue du 4 septembre, à deux pas de Convivència)

Durée pressentie : du 25 juin au 25 juillet (afin de pouvoir être ouverte à l'occasion des fêtes d'Arles, des rencontres de la photographie, de Suds à Arles et de Convivència)

 

PROLONGEMENTS :

des rencontres, des idées et des débats

Chaque jour, dans l'après-midi, dans un lieu plus intime (sans être réservé à une élite) se déroulent des conférences, des temps de “rencontre et dialogue avec les artistes du jour“, des débats, qui permettent de prolonger le propos, approfondir un thème ou un aspect méconnu d'un mouvement culturel ou musical, de rencontrer ou découvrir un auteur, un poète, de débattre...

 

PRINCIPE 1 : vivons curieux

Une semaine d'invitation à la curiosité proposée au public pour découvrir des créateurs de grand talent autour d'un verre et de gourmandises à partager : concerts, littérature, poésie, danse …

 

PRINCIPE 2 : vivons dehors

Que ce soit Rue Réattu en centre ville d'Arles, sur l'esplanade de Griffeuille à côté de Solid'arles ou au parking de l'école Leon Blum, Convivència adopte l'extérieur et les espaces publics comme lieux de prédilection.

Lieux de passage et de circulation où se croisent souvent sans se voir les riches, les pauvres, les grands, les petits, les jeunes, les célèbres, les anonymes ; le peuple d'Arles auquel se joignent volontiers touristes et gens de passage. Rendus aux piétons, ils inspirent déjà à une flânerie plus propice aux rencontres. Investis par la musique, ils deviennent théâtres d'émotions, écrins précieux pour s'enrichir, satisfaire sa curiosité, ouvrir de nouveaux horizons.

Par nature, une rue, une place sont les espaces les plus populaires et collectifs qui soient.

 

PRINCIPE 3 : gratuité

Le contenu, la démarche, le choix des lieux publics comme espace de culture et la nature mêmes de Convivència induisent que les spectacles et animations soient gratuits et touchent le public le plus large et le plus diversifié, sans aucun facteur d'exclusion.

 

PRINCIPE 4 : vivions ensemble ... et partageons

... Le premier jour, tu arrives par hasard ou par curiosité, ça te plaît, tu te sens bien. Tu reviens le lendemain. Le troisième jour, tout le monde te salue en souriant... Tu restes !“

Là, dans la rue, Convivència propose au public de vivre des moments musicaux, chorégraphiques, littéraires ou poétiques chargés d'émotion et de prolonger le plaisir par le fait de partager à la fois ses idées et de quoi boire et manger.

Ainsi des liens sociaux oubliés se construisent, se reconstruisent entre ces voisins, ces passants du quotidien, ces visiteurs devenus spectateurs de hasard, tous citoyens-acteurs de la même ville.

 

PRINCIPE 5 : convivialité ou de la qualité de l'accueil

La rue est aménagée le plus confortablement possible : un havre au centre de la circulation urbaine, qui donne envie de prendre le temps, d'être curieux, d'accepter de se laisser surprendre, d'écouter de la musique, de lire, de voir, de déguster, d'échanger.

Des espaces conviviaux pour s'asseoir, des tentures au-dessus de la rue pour faire de l'ombre, le tout en étroit partenariat avec l'ensemble des commerçants et les riverains. Mais, il s'agit également de garantir aux musiciens les conditions matérielles et techniques professionnelles nécessaires à la mise en valeur leur travail... Sur ces deux points, un groupe de travail au sein de l'association oeuvre à l'amélioration et à l'optimisation constante des espaces, à l'organisation de la régie, à la création d'outils ou d'équipements sur mesure.

La jauge maximum de la rue est estimée à 350 personnes, jauge déjà largement atteinte en fréquentation après 9 années d'existence. À défaut de pouvoir agrandir la rue, dont l'espace est déjà très optimisé, l'association a choisi de concentrer son attention sur la qualité de l'accueil et le confort d'écoute permettant à chacun des protagonistes (les artistes et le public) de donner le meilleur de lui-même.

Investir d'autres lieux dans les quartier est envisagé par l'association, mais sans précipitation. Elle souhaite préserver le caractère d'intimité et de convivialité qui caractérise ses actions et ne souhaite intervenir qu'en très étroit partenariat avec des associations-relais fortement implantées, comme avec l'épicerie Solid'Arles dans le quartier Griffeuille.

 

PRINCIPE 6 : vivons responsables

Consciente des enjeux fondamentaux liés au climat, à l'environnement et à la santé, loin des effets de mode puisqu'elle a de tout temps été attentive à ces problématiques, l'équipe d'Attention Culture est très attentive à l'impact environnemental de ses différentes initiatives que ce soit dans le choix de ses fournitures, de ses moyens de transport, de la gestion des déchets qu'elle occasionne...

L'idée de responsabilité concerne également le comportemental, dans l'estime et le respect que l'on prodigue à l'autre. Une façon d'être ensemble au sein de l'association comme avec nos invités (public et artistes) que nous tenons de rendre contagieuse en toute circonstance. Une école de la citoyenneté où tout le monde réussit.

 

LE PUBLIC :

Le public de Convivència est certes arlésien, mais la notoriété grandissante du festival attire de plus en plus de spectateurs des Bouches-du-Rhône et des régions PACA et Languedoc ; ce sont toutes les personnes intéressées par les contenus artistiques et les thématiques proposés dans le cadre de Convivència et/ou par l'originalité de la démarche de l'association.

 

COMMUNICATION :

L'ensemble de la communication est structuré dans ce sens, s'appuyant sur de nombreux réseaux associatifs, militants et relationnels, volontairement croisés afin de favoriser au maximum la mixité sociale et culturelle du public.

Un soin attentif est apporté à la création de l'affiche et à la présentation des artistes sur le dépliant programme, dont une version est éditée en langue d'Oc.

Internet joue un rôle important dans cette relation aux personnes, et pas seulement à sens unique de diffusion d'une information d'un émetteur vers un destinataire : le blog de l'association tenu par les adhérents est un espace vivant de prolongement des actions, une scène virtuelle où ceux qui n'ont pu être présents peuvent profiter des spectacles, réagir aux débats... grâce à l'association rHumeurs qui filme les concerts, enregistre les rencontres et met toute cette mémoire à disposition sur le site.

 

5/ CULTURE & MEMOIRES

 

autour du film “rendez-vous au bout du monde“

L'aventure collectivement portée par 4 associations (Attention Culture, Camargo Souvajo, rHumeurs et Ventadis) autour du film mémoire “Rendez-vous au bout du monde“ va être poursuivie par des projections publiques régulières, par la vente du film en DVD.

 

Dans le cadre de Marseille-Provence 2013

Attention Culture à déposé son projet “MÉMOIRES OUVRIÈRES ARLES – HIER – DEMAIN“ © auprès du comité de sélection de l'association Marseille-Provence 2013.

En fonction des réponses qui seront apportées à ce dossier par le comité de sélection, notre association sera amenée à poursuivre le travail de collectage qu'elle a engagé depuis plusieurs années dans des conditions différentes et sur des échéances qui pourront être révisées. Il n'en reste pas moins que c'est un axe important de son travail que l'on retrouve de manière récurrente dans nombre des projets qu'elle développe ou a développé.

 

6/ VIE ASSOCIATIVE

 

Afin de mettre en place l'ensemble des actions inscrites à son programme, de nombreuses séances de travail sont affichées au calendrier ; à cette fin l'association Attention Culture s'est structurée avec plusieurs commissions thématiques qui s'attachent à travailler sur un aspect particulier de l'organisation. Chaque commission, animée par deux personnes, fonctionne de manière autonome et rend compte en plénière de ses conclusions et de ses décisions.

Ce principe de fonctionnement adopté depuis une paire d'année implique une prise de responsabilité grandissante des membres de l'association dans le choix, la mise en place des activités et dans la gestion statutaire. Cela implique également une formation des bénévoles, à la fois transmission d'informations et de savoirs en interne qui se construit peu à peu. Un travail particulier sera conduit en 2011 auprès et avec les nombreux nouveaux adhérents, (très fort afflux en 2010) afin de maintenir une vraie cohésion de groupe autour des objectifs de l'association.

De cette maturité démocratique sur l'élaboration des projets collectifs et dans la prise de décision ressort une qualité grandissante de débats internes.

 

7/ MOYENS HUMAINS et FINANCIERS

 

partenariats et co-réalisations

Formalisés sous forme de partenariats, de nombreuses associations locales ou nationales (rHumeurs, Camargo Souvajo à Salins de Giraud, Ventadis, Solid'Arles épicerie solidaire, Martingale, Cercle Occitan du Pays d'Arles, Un Quartier dans la Ville et le Groupement des Associations de Commerçants d'Arles, Incidence, le club Taurin Lou Fourmigo, Matières A, de films en aiguilles), des radios associatives (l'eko des Garrigues, 3Dfm, soleil fm, radio lenga d'oc), des sites internet citoyens, sociétés du secteur privé (commerçants, artisans, paysans) ou de l'Economie sociale et solidaire (mutuelles, banques coopératives)... joignent leurs talents et leurs compétences à la réalisation et au succès de chaque nouvelle édition de Convivència.

 

une équipe de bénévoles efficace

Afin de mener à bien l'ensemble de ce programme d'activités, l'association Attention Culture dispose d'une équipe de bénévoles et d'adhérents (plus de 80 personnes) soudée et volontaire qui offre sans compter son temps, son talent, son énergie et participe activement à la vie démocratique de l'association.

Toutefois, la multiplication des actions engagées par l'association qui s'étalent sur l'ensemble de l'année et concernent des espaces géographiques de plus en plus vastes, la diversité des partenariats et des dossiers mis en chantier nécessitent une disponibilité de temps et une permanence dans leur suivi qui dépassent le cadre et les responsabilités de l'engagement bénévole.

 

direction artistique, coordination et logistique

Depuis 13 ans pour les activités de l'association, depuis 10 ans pour la réalisation de Convivència, le rôle de coordination des actions est tenu par des salariés que la Sarl-SCOP MusiqueS-Arles met à disposition d'Attention Culture, ainsi que ses locaux, ses outils, sa logistique, ses compétences et ses réseaux de connaissances, finançant non seulement l'intégralité de salaires qui ne profitent pas à son activité, mais également un surplus de charges significatifs.

Si, par militantisme, par engagement culturel et citoyen, l'entreprise a soutenu le festival et le fonctionnement de l'association avec vigueur et ténacité, elle ne peut persister à financer à hauteur de 40 % une association aux besoins grandissants sans compromettre sa propre existence.

 

De la nécessité d'un poste... et de son financement !

Le travail de réflexion, de programmation et de coordination indispensable à la réalisation de Convivència et au bon fonctionnement de l'association est une réalité tout aussi quantifiable que les mètres linéaires nécessaires au stockage de ses archives, que les heures passées au téléphone ou les ramettes de papier utilisées.

Rémunérer le travail est une question d'éthique. Parce qu'elle connaît les particularité du statut des intermittents, Attention Culture tient à payer, à leur juste valeur, les cachets des artistes qu'elle engage, les prestations des techniciens qu'elle utilise... De la même manière, financer le travail de direction artistique, de régie, d'administration, de coordination et de communication réalisé pour son compte est une nécessité.

 

Action d'utilité publique et aides publiques

En 9 éditions de Convivència, notamment, l'association Attention Culture a fait preuve de sa compétence, de son professionnalisme, de son talent ; le franc succès populaire saluant ses actions atteste de la qualité de son travail et de l'utilité publique des projets qu'elle initie, développe, met en place et fait vivre de manière durable.

Depuis sa création en 2002, le festival Convivència a évolué, a grandi, s'est développé tant en nombre d'événements programmés (multiplié pas 5) qu'en qualité et en notoriété (fréquentation multipliée par 20).

Durant la même période, les aides publiques allouées au festival sont loin de suivre la montée en puissance d'un projet culturel de plus en plus intense, de plus en plus exigeant, de plus en plus professionnel au service du bien commun. Encore moins de lui permettre de franchir un cap, la très modeste augmentation de la subvention de la Ville d'Arles couvrant à peine l'augmentation des coûts directement liés aux spectacles (cachets, déplacements, prestations des techniciens).

 

 

10 ans, un cap, un seuil à franchir déterminant pour l'avenir !

10 ans,c'est un événement qui se salue et qui se fête !


Nous en appelons aux collectivités territoriales pour mesurer et reconnaître le travail réalisé par l'Association Attention Culture depuis treize ans, son impact sur la population et sur le territoire, la qualité artistique des programmations qu'elle propose, la teneur des projets établis pour cette année 2011 augurant des années à suivre, notamment dans le cadre de Marseille-Provence 2013.

Au vu de ce bilan, en regard des projets d'activités développés dans ce dossier, nous sollicitons solennellement de l'ensemble des collectivités locales (Ville d'Arles, Conseil Général des Bouches-du-Rhône et Conseil Régional Provence-alpes-Côte d'azur) une augmentation significative des subventions qu'elles allouent à notre association pour lui permettre mener à bien son projet d'activité, de poursuivre durablement (et quoi qu'il advienne de l'entreprise Musiques-Arles) ses actions et de continuer d'enrichir la vie culturelle, sociale et citoyenne d'Arles, du département et de la région.

- Les membres du Bureau de l'Association Attention Culture, réuni à Arles, le 5 janvier 2011 - 

 

previsionnel-2011.jpg


Voir les commentaires

Rapport d'Activités 2010

2 Février 2011, 11:53am

Publié par Association Attention Culture

Créée en 1998, l’association ATTENTION CULTURE s’est donné pour vocation le soutien et la promotion de la création, musicale notamment, en s’appuyant sur les réalités culturelles locales et régionales.

Avec une haute exigence artistique, elle inscrit son action dans une démarche populaire, éducative et citoyenne tout en construisant des passerelles entre :

  • La création musicale et les autres disciplines artistiques (littérature, danse, théâtre, contes, arts plastiques…),

  • Les divers styles musicaux : chanson, rock, rap, jazz, musiques traditionnelles ou électroniques,

  • Les enracinements régionaux et les cultures de passage,

  • D'hier à demain, des expressions les plus traditionnelles aux plus contemporaines,

  • Les pratiques professionnelles, pré-professionnelles et amateurs,

  • Les créateurs et le public,

  • Les gens d’ici et ceux d’ailleurs,

  • Le spectacle vivant et ses traces : mémoire audio-visuelle ou livresque, édité ou pas,

  • Etc..

Les actions développées au fil des dernières années visent à répondre à un ou plusieurs de ces objectifs. Chacune des initiatives de l’association est élaborée en fonction de besoins ressentis, dans une démarche de co-construction avec les diverses associations partenaires et fait écho aux évènements (culturels ou pas) locaux, nationaux ou internationaux qui font que l’action culturelle engagée garde tout son sens et contribue à la création ou la consolidation de liens sociaux tout en luttant contre les facteurs d’exclusion.

 

Moment phare de nos activités, la semaine de CONVIVENCIA en juillet (rendez-vous de convivialité et de connivence où l'on partage à la fois plaisir artistique, nourritures intellectuelles et gourmandises culinaires, synthétisant la manière occitane de vivre ensemble, gratuitspour le "public") grandit, se développe et devient après neuf années d'existence, un festival à part entièrequi s'inscrit dans le paysage culturel de la ville d'Arles comme un moment important et attendu.

Attention Culture,développe durant toute l'année, un éventail d’actions très variées, certaines moins visibles, mais toutes aussi complémentaires à la réalisation des ses objectifs.

Très attentive aux questions de citoyenneté et de responsabilité, par une pratique démocratique constante, par la formation de ses membres à la prise de responsabilités, l'association ATTENTION CULTURE évolue vers une démarche de plus en plus professionnelle et élargit notoirement le cercle de ses bénévoles.

 

1/ SOUTIEN à la CRÉATION MUSICALE :

L'association Attention Culture ! assure depuis toujours un rôle de conseil et de suivi de groupes de musiques, notamment pour ce qui concerne l'enregistrement, la diffusion et la promotion de leurs disques.

De la musique traditionnelle au rock en passant par le jazz, chaque projet discographique donne lieu à un travail “sur mesure“ pour permettre aux créateurs de rencontrer leur audience dans les meilleures conditions.

En 2010, Attention Culture accueille en résidence“ pour leurs répétitions – une fois par mois – des musiciens du groupe MACNO (venant de Marseille, Montpellier et Valence) pour la création (prévue en 2010) d'un nouveau spectacle de chants de lutte de Méditerranée. Plus épisodiquement, l'association a reçu les répétitions de Guylaine RENAUD et Gaël HEMERY autour de leur spectacle “De l'Or Blanc en Héritage“.

 

Particulièrement attentive à tout ce qui fait la richesse et la diversité de la création musicale régionale, l'association Attention Culture a organisé “hors saison“ plusieurs rencontres entre les musiciens et le public :

  • le 23 Octobre avec le groupe MOUSSU T (La Ciotat) pour un apéritif de présentation de leur nouvel album (en partenariat avec le disquaire MusiqueS-Arles et le label Manivette Records)

    Une centaine de personnes ont répondu présentes au rendez-vous.

  • le 19 Novembre avec le Choeur de la Roquette (Arles) pour un concert de présentation de leur premier CD (en partenariat avec le disquaire MusiqueS-Arles et l'association Viagem Samba).

    À l'orée de l'hiver, de nuit dans la rue Réattu, plus de 150 personnes se sont pressées en cercle complice et chaleureux autour des chanteuses pour les entendre, les soutenir, les encourager, applaudir leur énergie et saluer la fraîcheur de leurs re-créations du répertoire provençal traditionnel.

    Ce concert inaugurait ainsi, de la plus belle des manières, le cycle des animations inscrites au programme du Réseau de l'Economie Sociale et Solidaire du Pays d'Arles, Le Choeur de la Roquette participant au principe de “musique équitable“ développé par la Scop Musiques.

 

2/ CONVIVÈNCIA au PRINTEMPS :

deux rendez-vous pour [re]lier Arles Ville et Salin de Giraud

 

Plus qu'un partenariat d'opportunité, l'association Attention Culture développe avec plusieurs associations de la commune, un véritable travail de co-construction, de co-élaboration de projets culturels adaptés aux situations locales : ainsi, Convivència au printemps a tracé la route entre le quartier de Griffeuille à Arles et le village de Salin de Giraud.

 

FAITES du PRINTEMPS le 20 mars à Solid'Arles

 

L'habitude est maintenant solidement ancrée de fêter les saisons à Solid'Arles, épicerie solidaire implantée dans le quartier de Griffeuille.

Dans la lignée des programmations musicales qu'elle y a réalisé, Attention Culture a non seulement apporté sa pierre à la journée, mais s'est associée au travail préalable des structures implantées dans le quartier pour que cette journée trouve toute sa cohérence et ne soit pas la seule juxtaposition de propositions ou d'animations.

Aussi, pour Attention Culture, le choix de programmer, ce jour-là et dans ce cadre, la chorale l'ESCANDIHADO n'avait vraiment rien d'anodin : le groupe pratique la solidarité simplement, naturellement, chaleureusement tout comme il chante avec enthousiasme la tolérance, la mixité culturelle et l'espoir en une humanité adulte et généreuse. Du taillé sur mesure !

À l'heure du concert, plus d'une centaine de spectateurs se sont assemblés sur les tapis et les chaises dépareillées installées en cercle autour de la scène improvisée. Puis, sorti du sac, le pique-nique a permis à chacun, riverains, artistes, membres des associations du quartier de partager à la fois sa table et les idées... à la convivència !

 

CONVIVENCIA de PRINTEMPS

TERRES D'ENFANCES le 23 avril à Salin de Giraud

 

Depuis plusieurs années, une collaboration sur le fond unit l'association Attention Culture à l'association salinoise Camargo Souvajo (groupe de maintenance de Salin) sur les bases d'un travail autour des identités culturelles du village.

Après un important travail en commun réalisé autour du sel, notamment la réalisation et l'exploitation du film “Rendez-vous au bout du monde“ (voir chapitre 4), les deux associations ont souhaité proposer au public un regard sur l'enfance... les enfances.

Le chantier est mis en route avec une troisième association partenaire “rHumeurs“ pour la réalisation d'un film de collectage de témoignages sur initialement trois enfances camarguaises : celles de Hubert Yonnet, d'Evelyne Lanfranchi-Monleau et celle de Francis Espéjo qui, malheureusement, nous a quitté à quelques jours du tournage.

 

En parallèle, un travail est lancé dans deux classes de l'école primaire en partenariat avec l'association Martingale : qu'est-ce qu'un jeu ? Comment s'énoncent les règles d'un jeu ? Durant leurs vacances scolaires, les enfants eurent mission de collecter des informations sur les jeux de leurs parents et de leurs grands-parents avec une séance de mise en commun à la rentrée et de pratique aboutissant à la journée du 23 avril.

Une journée bien remplie qui a tout d'abord réunit les grands et les petits autour d'une dizaine de jeux géants d'hier et d'aujourd'hui auxquels s'essayer en famille, d'une génération à l'autre. A l'issue de l'inauguration de l'exposition des oeuvres de Annie Ponsat (artiste ayant passé son enfance de Salin), le film de témoignages “terres d'enfances“ a été projeté, servant d'introduction à un échange entre les deux protagonistes du documentaire (Hubert Yonnet et Evelyne Lanfranchi-Monleau) et les spectateurs. La seconde partie de soirée dans un esprit “guinguette et flonflons“ alternait un buffet très gourmand au bal populaire animé par Dany Roll Quartet émaillé de jeux musicaux.

Nous estimons la fréquentation totale de la journée à plus de 250 personnes avec un public très mélangé : enfants et adultes, gens de Salin et personnes venues d'ailleurs. Toutefois, seulement une centaine a suivi l'événement jusqu'à la fin, la partie musicale arrivant relativement tard et après, il faut le reconnaître, un programme déjà bien étoffé.

 

3 / CONVIVENCIA en été

du 12 au 17 juillet 2010 à Arles.

 

Chaque midi, dans la rue Réattu à Arles, l'association Attention Culture, en collaboration avec le disquaire Musiques-Arles “Boutique des Passionnés“, a proposé une semaine de concerts, d'impromptus musicaux, de spectacle et de rencontres : CONVIVENCIA

 

Histoires de brassages, d'ambassades et d'embrassades :

Les chemins de la musique sont comme ceux de la vie, directs et limpides, tortueux, longs ou secrets, semés d'embûches, émaillés de petits bonheurs et de blessures, riches de rencontres inattendues ou espérées Passent l'histoire et l'errance, passe le temps, passent les exils, l'amour, l 'oubli, d'une rive à l'autre de la Méditerranée Empruntant parfois des voies plus terrestres, voire célestes, l'alchimie opère mystérieusement épicée de hasard, pimentée de révolte, poivrée d'humour

Le programme de cette 9ème édition de Convivència avait pour ambition de refléter les parcours, les cheminements de ces aventuriers musicaux qui puisent dans la différence les ingrédients fondateurs dune marmite musicale foisonnante, paisible et assumée Ils brassent les rythmes, malaxent les sons, émulsionnent les mélodies, opposent et juxtaposent chants, cultures, racines, époques... Ici, ailleurs, hier, aujourd'hui, demain... Le temps d'une respiration, d'un sourire complice, d'une émotion partagée quand la vie se dresse et chante !

 

Convivència : la 9ème édition

Subtil dosage de convivialité et de connivence, Convivència est une invitation simple et sensible à recevoir l'étonnement comme un cadeau, à accepter l'éblouissement comme un joyau éphémère. Alors, il s'agit de partager plaisir artistique, nourriture intellectuelle et gourmandises culinaires. Il ne s'agit que de cela : notre manière occitane, citoyenne, humaine et hospitalière de vivre ensemble.

Convivència “Côté rue“ commence là, sur les pavés, au coeur de la cité : chaque midi, les artistes, musiciens, chanteurs présentent leurs spectacles, les auteurs leurs textes au public - habitués et passants - qui font escale sous la pergola le temps d'un concert.

La culture sinvite à limproviste dans le quotidien, dans la rue, provoque la curiosité, la réflexion… L'émotion est là, palpable et vive, qui suscite l'échange, provoque des rencontres inattendues, crée de ces liens précieux à dimension humaine et citoyenne.

Convivència “Café-tchache“ est le prolongement naturel des concerts du midi dans le cadre plus intimiste de l'Ecole Léon Blum où sous les ombrages à l'heure des cigales (de 16h00 à 17h00) la conversation s'organise avec les artistes du jour, avec leurs auteurs.

 

11 rendez-vous proposés

au public : 6 concerts, un spectacle théâtre et chant, 4 rencontres “café-tchatche“.

 

Au jour le jour :

Dès le premier jour, le ton était donné avec la bonne humeur communicative, l'engagement et la musicalité de la tribu des avignonais de Namogodine et une rue Réattu noire de monde, le sourire aux lèvres, debout en final pour ovationner les jeunes musiciens.

Le lendemain, l'alchimie agissait subtile, enchanteresse et guérisseuse comme un baume sur les blessures de la vie au son lancinant des harmoniums indiens et des voix enlacées de Olli et de Mood qui transportèrent le public jusqu'aux rives du Gange avec des détours par de légères touches électroniques toutes en nuances.

L'après-midi, le festival optait pour les immeubles du quartier de Griffeuille avec la présentation du spectacle “comment j'suis arrivée là“ de Zohra Ait-Abbas alternant monologue et chansons. Dans les semaines précédentes, la comédienne et les bénévoles de notre association avaient rencontré la population, notamment les femmes, pour sensibiliser au spectacle et à son contenu, tout en s'appuyant sur le relais fondamental de Solid'Arles. De même, le spectacle requérant une qualité d'écoute, un travail de réflexion sur l'implantation scénique a été réalisé conjointement entre nos deux structures. Public très nombreux au rendez-vous, des gens du quartier et des autres quartiers de la ville, plusieurs générations, une belle mixité attentive et très émue par la simplicité du jeu de Zohra racontant une histoire somme toute banale d'exode et d'intégration au travers du regard d'une femme. Le buffet qui suivit a permis de prolonger le plaisir et l 'émotion du spectacle par des discussions.

Mercredi midi, changement de style, ouragan de charme et d'énergie, Veronica Sbergia commença son concert en dévoilant, feuille à feuille, couplet après couplet, les éléments de vêtements conçus et inspirés par sa musique à Audrey, la styliste de la boutique “la rose à pois“ pour une performance mode et musique savoureusement espiègle. Washboard et ukulélé, banjo et contrebasse, le trio italien des Redwine Serenaders enflamma l'assistance, bien au-delà des deux bouts de la rue avec un blues des années 30 réinventé avec humour et sensualité.

Le jeudi laissait a place aux musiciens occitans de Hum Trio et leur spectacle d'adaptation des textes poétiques de Jean-Yves Royer : le recueil “Les temps passats“. Un pari exigent sur l'intelligence et la sensibilité auquel le public a largement adhéré, saisi par la musicalité toute en nuances et la délicatesse du groupe à offrir aux mots un écrin sonore aux couleurs de la Méditerranée. L'auteur présent, lui aussi très ému, a pris part au spectacle pour lire 2 de ses textes, accompagné par les musiciens.

Convivència accueillait vendredi celui qui sur le papier constituait la tête d'affiche du festival, du moins l'artiste à la plus grande la notoriété : René Lacaille avec ses maloyas et ségas de l'Ile de la Réunion, accompagné par sa fille et son neveu. Sa bonhommie sympathique, sans chichi, a aussitôt déridé les visages du public, fait danser les chaises aux rythmes chaloupés. Une fois encore, un public très nombreux, débordants aux abords de la rue, et tonnerre d'applaudissements pour un moment qui laissa l'équipe de l'association sur sa faim face à un concert que nous escomptions plus énergique, plus engagé, plus généreux pour le public.

Déprogrammé l'année dernière pour de graves raisons de santé, heureux que d'avoir été sollicité de nouveau – et pour la clôture du festival -, habillé de noir (E 'come che), le charismatique Gianfranco Buffa et ses musiciens ont eu à coeur d'offrir à Convivència un concert d'anthologie, poussant à l'extrême l'extravagant ou le baroque, un excessif à la sicilienne qui chavira le public dès les premières notes.

 

Quatre après-midi proposaient au public de rencontrer les artistes du jour pour un “café-tchatche“ convivial, l'occasion de discuter, d'échanger, de mieux appréhender le travail des musiciens, leur relation avec l'écriture... et d'entendre quelques jolies improvisations en illustration aux propos. Ces rencontres ont réuni suivant le jour entre 20 et 40 participants. Une formule douce qui mériterait sans doute une meilleure audience, mais qui pâti d'un lieu excentré et fort peu propice, malgré tous les efforts de l'association pour l'aménager et en flécher l'accès.

 

Le bilan très positif d'un festival mature :

Avec cette 9ème édition, CONVIVENCIA a manifestement rencontré un très large succès populaire, avec une fréquentation en hausse, un public fidèle à tous les rendez-vous proposés, signe que le festival est installé dans le paysage culturel de l'été arlésien et qu'il répond, sinon à un besoin, du moins aux attentes du public :

  • quant à la qualité grandissante et la diversité des propositions artistiques,

  • quant à la qualité de l'environnement fait aux spectacles, (confort d'écoute, technique irréprochable, présentation et mise en situation des artistes, ...)

  • quant à l'état d'esprit cultivé et entretenu par l'équipe des bénévoles de Convivència (accueil, convivialité, bonne humeur, plaisir de faire ensemble et de partager, …)

Autre signe : la couverture du festival par les médias a cette année été particulièrement importante, régulière argumentée et basée sur les contenus. Un impact largement positif et une reconnaissance (enfin) du travail opiniâtre de l'association Attention Culture ! Confortant par de la notoriété, la place sensible que l'action tenait déjà dans le coeur des spectateurs.

Enfin, dernière satisfaction : l'adhésion populaire au projet à la nature et à l'existence de Convivència s'est traduite par une très forte augmentation des adhésions à l'association Attention Culture : + 61 % en 2010.

 

Une ombre au tableau :

le bilan financier présenté ne tient son équilibre que par la prise en charge par la Sarl-Scop Musiques de la totalité des charges de fonctionnement inhérentes à la programmation et l'organisation du festival (mise à disposition de personnel, de locaux, d'équipements et de logistique).

Les subventions publiques à l'association Attention Culture ne représentent que 48 % de ses ressources contre 45 % correspondant aux apports en mécénat, sponsoring et bénévolat valorisé. Il est à souligner que ces aides publiques n'ont augmenté depuis 4 ans que de 500 €, ce qui en aucun cas ne permet à l'association d'envisager la création d'un poste, alors que ses activités n'ont de cesse de se multiplier et que la mise en oeuvre de la semaine de Convivència nécessite un temps de plus en plus conséquent et des compétences professionnelles.

 

4/ HISTOIRES DE SEL

à Salin de Giraud et ailleurs

 

L'aventure collectivement portée par 4 associations (Attention Culture, Camargo Souvajo, rHumeurs et Ventadis) autour du film mémoire “Rendez-vous au bout du monde“ s'est poursuivie par des projections publiques régulières, notamment avec le ciné-club “de film en aiguilles“ et par l'édition et la commercialisation du film en DVD. Plusieurs points de vente ont été approvisionnés à Salin-de-Giraud, à arles et en Camargue.

La sortie officielle du DVD a été marquée par l'organisation d'une projection institutionnelle à la maison des éditeurs d'Arles (ateliers SNCF) suivi d'un cocktail qui a réunit une cinquantaine de spectateurs représentant des associations agissant dans l'espace culturel et des programmateurs.

Une fois de plus, le documentaire a reçu un accueil très favorable du public pour sa qualité et sa sensibilité.

 

5/ LE SITE ASSOCIATIF

 

L'ensemble des activités menées par l'association Attention Culture sont sujet à enregistrement audio-visuels, reportages photos … réalisés par les membres de l'association ou en collaboration avec l'association rHumeurs.

Ces traces sont mises à disposition du public via le BLOG INTERNET de l'association, permettent de constituer non seulement une mémoire, mais aussi de la faire évoluer en fonction de l'actualité, des contributions des internautes qui prolongent les débats, donnent leurs avis... Outre la présentation complète de ses propres activités, de ses archives, de ses photos et revues de presse, le blog d'Attention Culture ! se fait l'écho des initiatives culturelles et citoyennes d'associations amies, établissant ainsi des passerelles importantes.

Il est également le lien qui rassemble l'ensemble des adhérents de l'association dont une partie est trop éloignée pour suivre toutes les réunions de travail ou statutaires.

Réalisé par les membres de l'association, le blog a reçu depuis sa création (en 2007) la visite de 18.377 personnes différentes (plus de 4.000 en 2010) qui y ont consulté 46.609 pages.

http://convivencia.over-blog.net

C'est le support de prédilection de publication du programme de Convivència de juillet 2010, dont une grande partie a également été publiée en occitan grâce à la traduction réalisée par les membres du Cercle Occitan du Pays d'Arles.

 

6/ MARSEILLE-PROVENCE 2013

 

Acteur de la vie culturelle locale et régionale, l'association Attention Culture a souhaité participer à la construction de propositions culturelles à l'horizon 2013 qui tiennent compte de ses objectifs, de son identité, de son histoire, de ses précédentes réalisations, de ses savoir-faire, de son originalité, de sa manière de faire.

A l'issue de plusieurs séances de travail, c'est sur la “mémoire et la culture ouvrières Arlésiennes“ que nous avons choisi de travailler. Affinant la réflexion tout début 2010, notamment avec la participation de personnes relais extérieures à l'association, Attention Culture a présenté un projet au Comité de Pilotage assorti d'une demande de financements spécifiques.

 

 

7/ VIE STATUTAIRE

 

Outre les nombreuses séances et commissions de mise en place de ses activités (une quinzaine dans l'année), l'association Attention Culture consacre un moment à chacune de ses réunions à sa vie statutaire. Elle a tenu, en février, son assemblée générale annuelle ouverte à ses adhérents (qui votent) et ses sympathisants (avis consultatif). A quoi se sont ajoutées les réunions de bureau et de Conseil d'Administration.

Par souci de transparence et de démocratie, ses rapports d'activités et bilans financiers d'Attention Culture sont systématiquement publiés sur son blog.

Formation interne :

Un travail de formation interne des membres du bureau et du conseil d'administration a été réalisé afin de favoriser la vie associative, la prise de décisions et le partage des responsabilités. Avec l'augmentation très significative de son nombre d'adhérents en 2010, Attention Culture a engagé à l'automne des rencontres d'information et de formation des nouveaux arrivants afin de favoriser leur intégration dans l'équipe et leur prise de responsabilités.

 

8/ MOYENS HUMAINS ET FINANCIERS

 

La vie de l'association repose sur :

  • l'énergie et la disponibilité d'une cinquantaine de bénévoles qui participent à la conception, la mise en oeuvre et la réalisation de l'ensemble des actions décrites dans ce bilan,

  • la mise à disposition gratuite par la Sarl-Scop Musiques du temps et des compétences de deux personnes pour la direction artistique, la régie administrative et technique de ses actions ainsi que la réalisation de sa communication,

  • des partenariats avec de nombreuses associations du territoire, avec les acteurs économiques d'Arles, avec les commerçants,...

La plupart des spectacles programmés par l'association Attention Culture sont gratuits pour le public : aussi la structure ne dispose pas d'autres ressources propres que les cotisations de ses membres, les subventions publiques et le mécénat culturel. Elle s'applique à gérer son budget au plus économe, ce qui limite notamment son ambition artistique, faute de moyens financiers en rapport.

Dans un état de fragilisation grandissante, la contribution que MusiqueS-Arles apporte à l'association pèse de plus en plus lourd dans son propre fonctionnement. Sans relais institutionnel significatif, la disparition de ce partenaire fondamental handicaperait Attention Culture au point de remettre en cause la survie de la semaine de Convivència.

 

L'année 2010 en quelques chiffres :

 

CONVIVENCIA de Juillet à Arles est le résultat de la collaboration à parité entre l'association ATTENTION CULTURE ! et le disquaire MUSIQUES-ARLES "Boutique des Passionnés", avec le soutien des commerçants et restaurateurs voisins et d'entreprises locales.

Le projet de a reçu en 2010, le soutien de la Ville d'Arles avec une subvention de 5.000 Euros, celui du Conseil Général des Bouches-du-Rhône avec une subvention de 3.500 Euros et celui de la Région Paca avec une subvention de 10.000 Euros.

Soit un total de 18.500 € comme en 2009 !

Soit une participation publique d'environ 5 € par spectateur !

  • 17 Rendez-vous proposés au public :

    • 10 spectacles musicaux programmés soit 35 musiciens

    • 5 projections du film « Rendez-vous au bout du monde »

    • 1 création audiovisuelle “Terres d'enfances“

    • 1 performance mode et création

    • 2 rencontre-dédicace

    • 7 rencontres artistes/public

  • 3.500 spectateurs cumulés

  • 50 élèves concernés par le travail autour du jeu à Salin

  • 300 participants aux diverses rencontres

  • 4 radios partenaires et 35 journalistes rencontrés

  • 18.377 visiteurs du blog pour 46.607 pages consultées

  • 58 bénévoles à l'oeuvre tout au long de la saison

  • 1.200 heures de travail de coordination mises à disposition de l'association et financées par la sarl-scop Musiques-Arles.

Bilan-2010

Voir les commentaires