Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Semaine de Convivència à Arles

Projet d'activités 2011

2 Février 2011, 12:18pm

Publié par Association Attention Culture

A l'écoute de la vie de la cité et du monde, CONVIVENCIA s'inscrit résolument dans une démarche citoyenne originale où le respect et la tolérance forgent la responsabilité, où la culture renoue avec ses racines, avec l'histoire, avec la mémoire, avec le brassage social. Au quotidien et dans la proximité,

 

en été comme en hiver, CONVIVENCIA donne à vivre activement, à vivre ensemble des expériences culturelles et musicales, ouvre des débats d'idées qui participent à tisser des liens sociaux différents à l'échelle du quartier, de la ville, du pays d'Arles dans une dynamique universelle.

 

Comme elle le fait depuis sa création en 1998, l'association ATTENTION CULTURE ! va poursuivre en 2011, ses activités de soutien et de promotion de la création musicale et culturelle (amateur et professionnelle) dans tout ce qui se rapporte au spectacle vivant, au disque et à leur diffusion auprès du grand public.

Justement orientés vers le grand public et visant à donner des clefs de compréhension qui relient la culture et la musique à l'histoire et aux sociétés, notamment à l'histoire locale et aux faits sociaux régionaux, un volet d'événements spécifiques, de rencontres artistes/public, de concerts/dédicaces, sera perpétué et développé.

 

10 ans

En cette année anniversaire, les programmes de CONVIVÈNCIA en été comme au printemps, affirmeront, confirmeront la place bien à part que le festival s'est construite année après année dans le paysage culturel et musical à ARLES, à SALIN-de-GIRAUD et en Pays d'Arles : un festival qui allie la convivialité à la curiosité, la mixité culturelle et la citoyenneté, l'exigence artistique et la popularité, en multipliant les liens pluri-disciplinaires et les relations inter-associations.

Moment phare de la saison, la 10ème édition de CONVIVENCIA en juillet sera l'occasion de rappeler sur scène des artistes qui par leur talent et leur sensibilité ont marqué les esprit, mais aussi de proposer de nouvelles belles découvertes et d'impulser des créations exclusives.

Les espaces de rencontres entre les artistes et le public seront peaufinés, et par temps de crise, d'incertitude et d'idées troublées, ceux des conférences et des débats citoyens réactivités.

 

Ensemble,

Plus que jamais, l'association Attention Culture entend construire ses projets avec les autres, avec les associations, les structures culturelles et sociales pour :

  • accentuer nos proposition d'actions culturelles dans les zones qui en sont dépourvues : les villages de Camargue (Salin-de-Giraud notamment), les quartiers en partenariat avec des relais locaux actifs (Camargo Souvajo à Salin, Solid'Arles dans le quartier Griffeuille, l'association rHumeurs, le réseau de l'Economie Sociale et Solidaire du Pays d'Arles, etc...)

  • persister dans le travail esquissé sur la mémoire en Pays d'Arles où les porteurs de mémoire (ouvriers, provençaux, gitans...) sont étroitement associés dans non seulement la démarche de collectage, mais aussi dans les moyens et les formes de transmission de cette mémoire à leur contemporains et aux générations futures.

  • poursuivre la formation de ses adhérents non seulement sur la vie associative et la démocratie interne, mais également sur le fonctionnement du milieu culturel et musical (de la création à la diffusion des oeuvres)

     

1/ SOUTIEN à la CRÉATION MUSICALE :

 

L'association Attention Culture ! assure depuis toujours un rôle de conseil et de suivi de groupes de musiques, notamment pour ce qui concerne l'enregistrement, la diffusion et la promotion de leurs disques. De la musique traditionnelle au rock en passant par le jazz, chaque projet donne lieu à un travail “sur mesure“ pour permettre aux créateurs de rencontrer leur audience dans les meilleures conditions.

 

RENCONTRES ARTISTES- PUBLIC

Ces rencontres trouvent leur ancrage dans l'actualité artistique des musiciens à Arles (enregistrement ou sortie d'un album, spectacle...)

Le public est invité à partager des moments différents avec l'artiste ou le groupe, plus intime où se révèle la manière dont sa musique est "fabriquée" ou "vécue", où sont exposés les problématiques liées à ces professions particulières...

De caractère opportunistes car souvent peu prévisibles à long terme, ces rencontres s'organisent de manière rapide et leur communication s'appuie sur les outils d'information et les réseaux internet que l'association a structuré au fil des années.

Elles peuvent prendre des formes diverses allant de la conférence de presse au concert en passant par les répétitions publiques ou les dédicaces.

 

CONSEIL

Attention Culture est très régulièrement sollicitée pour conseiller d'autres structures associatives, humanitaires ou militantes dans l'élaboration de programmations. S'appuyant sur sa connaissance des musiciens, sur son expertise et son large réseau, elle assume de manière très régulière cette fonction de conseil, de préconisation et de mise en relation des artistes avec les organisateurs occasionnels.

Elle intervient également dans l'aide à l'organisation administrative et technique spécifiques au spectacle musical.

 

RECHERCHE et REFLEXION

Dans un monde en constante mutation, l'association a produit et enrichit constamment un travail de réflexion et d'analyse du monde de la musique qui peut donner lieu à des communications publiques, à des conférences. Proposer des éléments objectifs pour la compréhension et l'analyse permettant de décrypter simplement les enjeux culturels, sociaux et économiques


2/ CONVIVÈNCIA au PRINTEMPS :

D'un bout à l'autre de la Camargue

 

Plus qu'un partenariat d'opportunité, depuis plusieurs années, Attention Culture développe avec plusieurs associations de la commune, un véritable travail de co-construction, de co-élaboration de projets culturels adaptés aux situations locales.

Convivència au printemps conviera le public à relier le quartier de Griffeuille à Arles, le village de Salin de Giraud et la Camargue dans le même état d'esprit.

 

FAITES du PRINTEMPS en mars à Solid'Arles, quartier de Griffeuille

Fêter le passage des saison est devenu une tradition solidement ancrée à Solid'Arles, épicerie solidaire implantée dans le quartier de Griffeuille. Y ajouter un événement musical, un joyeux challenge et le faire en co-réalisation avec les acteurs de la ville, une habitude de travail et un principe auquel notre association adhère entièrement.

D'une programmation à la suivante, la barre est mise chaque fois un peu plus haut, dans la qualité artistique du spectacle proposé, dans l'exigence vis à vis du public confronté à des formes et à des esthétiques différentes, souvent éloignées de ses goûts à priori.

Ici comme ailleurs, ici sûrement plus lentement et plus doucement qu'ailleurs, cultiver la curiosité et l'envie de la découverte comme une fenêtre ouverte sur le monde, comme une fête, comme une expérience paisible et enrichissante à partager, comme un échange unique et précieux... Et ré-apprendre à se faire confiance, à apprécier par soi-même et non plus selon des modes dictés, comme on ré-apprend à faire sa propre cuisine avec les légumes frais de Solid'Arles.

Attention Culture s'associera à la préparation et à la réalisation de la manifestation dont la date n'est pas encore complètement déterminée.

 

CONVIVENCIA de PRINTEMPS

à Salin de Giraud

 

Depuis plusieurs années, une collaboration sur le fond unit l'association Attention Culture à l'association salinoise “Camargo Souvajo“ (groupe de maintenance de Salin) sur les bases d'un travail autour des identités culturelles du village.

Bilan fait des diverses collaborations entre nos associations, le rendez-vous de Convivència à Salin est confirmé comme un temps fort et apprécié de retrouvailles des habitants, pour peu qu'il reste centré sur leurs préoccupations propres, sur l'histoire du village, réticent à s'ouvrir à l'extérieur, à accepter des propositions culturelles qui sortent de son univers, à se laisser guider par la curiosité.

L'esprit de découverte se construit au fil du temps avec patiente et entêtement, avec pédagogie aussi. D'un commun accord avec Camargo Souvajo, Convivència de printemps à Salin en 2010 prendra donc des allures de veillée au coin du feu où nous feront se croiser des histoires d'ici avec quelques unes venues d'ailleurs, où jouteront contes et légendes ponctuées d'intermèdes musicaux.

Date à confirmer fin mars ou début avril.

 

SAMUDARIPEN, le spectacle

 

À l'heure où être gitan constitue presque une infraction, forte du travail précurseur qu'elle a réalisé en 2006 autour du génocide tsigane (exposition, rencontre-témoignage,...) et de son engagement constant aux côtés des associations tsiganes, Attention Culture a le projet de programmer le spectacle “Samudaripen“ créé en 2010 par la compagnie Mémoires Vives de Strasbourg.

Mèlant danses hip-hop, slam-rap et jazz manouche, cette pièce chorégraphique pour quatre danseurs, trois musiciens et un chanteur-comédien raconte le Samudaripen (génocide en langue romanès) de ces roms, gitans, manouches, sinti, internés par Vichy, déportés et exterminés par le régime nazi. Le spectacle soulève la question de la persécution séculaire des peuples nomades en Europe et dénonce l'univers concentrationnaire et les systèmes de déshumanisation qui “comme des astres morts chargés de cadavres, contaminent encore par-delà les décombres“.

Sur le fond, un même attachement à la mémoire unit la compagnie Mémoires Vives et notre association Attention Culture, une même lecture de la place de l'artiste vis à vis de ses contemporains. Il était inévitable que nous nous rencontrions !

À programmer ce spectacle, autant le relier à l'histoire du territoire : en l'occurence au camp d'internement de Saliers et au mémorial qui y fut érigé récemment. Le projet est ambitieux, enthousiasmant même, mais techniquement assez difficile à mettre en oeuvre.

Il fera l'objet d'un travail de collaboration avec les associations gitanes et tsiganes, mais surtout ne pourra être réalisé qu'avec un soutien spécifique et appuyé des collectivités territoriales : la Ville d'Arles, le Département des Bouches-du-Rhône et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Aussi le projet signalé ici dans la cohérence de nos actions fait-il l'objet d'un dossier spécifique à traiter de manière autonome.

 

3 / RETROSPECTIVE

juillet 2002-2010

 

Depuis la première édition en juillet 2002 où à midi une trentaine de spectateurs s'assemblaient en plein soleil et faisaient cercle autour des musiciens qui se déplaçaient de manière militante pour la seule idée du partage jusqu'à la forme que Convivència propose aujourd'hui et réunit chaque midi des centaines de fidèles, on mesure le chemin parcouru en 10 ans.

Ce n'est pas qu'une question de confort, même si..., de professionnalisation, même si..., de confiance, même si..., de qualité, même si..., de moyens, même si... !

Pourtant, malgré son évolution, son impact sur le public et sa notoriété grandissante, l'esprit, l'âme de la semaine n'a pas bougé : mettre la musique à la portée de tous, dans la rue, gratuitement, en tant qu'objet d'élévation et de construction de soi-même aussi indispensable que l'air pur, comme un temps de partage unique et irremplaçable, comme un moment social précieux, comme une respiration, …

Une question de maturation paisible, d'ancrage, de soutien populaire, d'amitié, de tolérance,d e respect et d'estime ?

 

Alors en guise de rétrospective, juste faire état de manière la plus exhaustive possible de tous ceux qui contribué à bâtir cette histoire (parce qu'il s'agit bien d'une histoire dans le sens d'une aventure humaine collective librement consentie), pierre après pierre, année après année...

Et l'équipe sans qui rien n'aurait été possible

AGATHA ◊ ALAIN ◊ ALINE ◊ AMELIE ◊ ANNIE A ◊ ANNIE G ◊ BERNADETTE ◊ BERNARD ◊ BETTY ◊ CAROLINE ◊ CAROLYN ◊ CATHERINE ◊ CHRISTINA ◊ CHRISTOPHE ◊ CLAUDINE ◊ CYRIL ◊ DANIEL ◊ ESMERALDA ◊ ESTEBAN ◊ EVELYNE L ◊ EVELYNE M ◊ GUY ◊ HELENE ◊ HERVE ◊ HUGO ◊ ISABELLE ◊ JACQUES ◊ JEAN-MARIE GA. ◊ JEAN C ◊ JEAN F ◊ JEAN N ◊ JEAN-MARIE GU. ◊ JEAN-PIERRE A ◊ JEAN-PIERRE P ◊ JEROME ◊ JOSIANE ◊ JOSE ◊ KEVIN ◊ LIONEL ◊ LUCETTE ◊ LUCIEN ◊ MAIRIE ◊ MARIE-ANDREE ◊ MARIE-JEANNE ◊ MARTIN ◊ MAURICE ◊ MICHELE ◊ MIREILLE ◊ NAIMA ◊ NICOLAS ◊ PAUL ◊ PIERRE ◊ PIERRETTE ◊ PHILIPPE ◊ ROBERT ◊ ROLAND ◊ ROMULAD ◊ SIMONE ◊ SOPHIE B ◊ SOPHIE P ◊ SYLVIE ◊ THIMOTHEE ◊ VIVIANE ◊ YVETTE ◊ … et toutes celles et tous ceux qui ont donné un coup de main spontanément...


4/ CONVIVENCIA 10 ans

et plus si affinité !

 

Resistencia

Réunie en novembre dernier pour définir les orientations de l'association pour l'année à venir, l'équipe de Attention Culture, dont quelques-uns vivent l'aventure depuis le début, a unanimement souhaité placer son dixième anniversaire sous le signe de la résistance :

résistance au temps et à l'usure du temps, résistance aux idées reçues ou préconçues, résistance à l'individualisme et à l'isolement, résistance à la facilité et à l'uniformisation, résistance aux intégrismes et à l'exclusion, résistance à l'immobilité autant qu'à l'expansionnisme irraisonné, résistance à la marchandisation du monde et à celle des idées...

Alors résister dans un même crédo qui allie excellence et convivialité,

Alors persister dans la découverte, dans la curiosité, dans l'invention, dans l'exigence,

Alors parier sur l'humanité, sur l'intelligence, sur la sensibilité, sur la générosité...

 

Convivència : 10 ans

du 11 au 16 juillet 2011

à Arles, dans ses lieux de prédilection : rue Réattu, école Léon Blum, à Griffeuille.

 

 

PROJET ARTISTIQUE

Le festival appuiera sa programmation sur ce qui fonde son existence depuis sa création : les musiques d'ici, celles de Provence, celles de langue d'Oc, celles des gitans et tsiganes, celles de toutes les diasporas qui ont traversé le territoire et s'y sont installés, celles des peuples de Méditerranée, baignant leurs pieds dans la même mer.

 

Il y aura des concerts à midi suivi d'un pot amical pour échanger ses impressions, des rencontres avec les artistes du jour, des rencontres et des débats, des lectures...

Il y aura des nouveaux talents à découvrir, nous ne voulons pas déroger à la règle et surtout ne pas priver le public des coups de coeur que nous aurons à partager. Il y aura aussi des groupes que toute l'équipe et le public ont aimé et souhaité ré-entendre...

Il y aura une carte blanche “performance mode et musique“ donnée à Audrey, la styliste de la boutique “la rose à pois“

Il y aura notamment une création forte que l'association a commandé à certains musiciens autour des écrits de Serge Bec (né en 1933, poète provençal aux cris de révolte contemporains, qui contemple l'humain balotté entre l'amour éternel et une société cruelle et désespérante.), une mise en bouche et en musique par les artistes de la région : Jan-Mari Carlotti, le Choeur de la Roquette, Moussu T... pour rendre hommage à l'auteur et à son oeuvre...

Il y aura des surprises, belles, savoureuses, nous y travaillons !

 

Il y aura l'accueil de l'exposition photographique “La vie en Oc. Musique“ en partenariat avec le cercle occitan du Pays d'Arles. Une exposition qui donne à voir en 50 photographies d'Augustin Le Gall– sur scène, en coulisse, en répétition, en ville – la langue d'Oc telle qu'elle se chante aujourd'hui, dans sa vitalité, dans sa diversité, dans son rapport à la jeunesse... Accompagnée de collections de vinyles et de CD's, d'affiches, de documents historiques et d'une vidéo. La réalisation de se projet se décline également à travers un livre (éditions Carnets méditerranéens) avec des textes de Elisabeth Cestor.

Lieu pressenti : salle Jean et Pons Dedieu à Arles (rue du 4 septembre, à deux pas de Convivència)

Durée pressentie : du 25 juin au 25 juillet (afin de pouvoir être ouverte à l'occasion des fêtes d'Arles, des rencontres de la photographie, de Suds à Arles et de Convivència)

 

PROLONGEMENTS :

des rencontres, des idées et des débats

Chaque jour, dans l'après-midi, dans un lieu plus intime (sans être réservé à une élite) se déroulent des conférences, des temps de “rencontre et dialogue avec les artistes du jour“, des débats, qui permettent de prolonger le propos, approfondir un thème ou un aspect méconnu d'un mouvement culturel ou musical, de rencontrer ou découvrir un auteur, un poète, de débattre...

 

PRINCIPE 1 : vivons curieux

Une semaine d'invitation à la curiosité proposée au public pour découvrir des créateurs de grand talent autour d'un verre et de gourmandises à partager : concerts, littérature, poésie, danse …

 

PRINCIPE 2 : vivons dehors

Que ce soit Rue Réattu en centre ville d'Arles, sur l'esplanade de Griffeuille à côté de Solid'arles ou au parking de l'école Leon Blum, Convivència adopte l'extérieur et les espaces publics comme lieux de prédilection.

Lieux de passage et de circulation où se croisent souvent sans se voir les riches, les pauvres, les grands, les petits, les jeunes, les célèbres, les anonymes ; le peuple d'Arles auquel se joignent volontiers touristes et gens de passage. Rendus aux piétons, ils inspirent déjà à une flânerie plus propice aux rencontres. Investis par la musique, ils deviennent théâtres d'émotions, écrins précieux pour s'enrichir, satisfaire sa curiosité, ouvrir de nouveaux horizons.

Par nature, une rue, une place sont les espaces les plus populaires et collectifs qui soient.

 

PRINCIPE 3 : gratuité

Le contenu, la démarche, le choix des lieux publics comme espace de culture et la nature mêmes de Convivència induisent que les spectacles et animations soient gratuits et touchent le public le plus large et le plus diversifié, sans aucun facteur d'exclusion.

 

PRINCIPE 4 : vivions ensemble ... et partageons

... Le premier jour, tu arrives par hasard ou par curiosité, ça te plaît, tu te sens bien. Tu reviens le lendemain. Le troisième jour, tout le monde te salue en souriant... Tu restes !“

Là, dans la rue, Convivència propose au public de vivre des moments musicaux, chorégraphiques, littéraires ou poétiques chargés d'émotion et de prolonger le plaisir par le fait de partager à la fois ses idées et de quoi boire et manger.

Ainsi des liens sociaux oubliés se construisent, se reconstruisent entre ces voisins, ces passants du quotidien, ces visiteurs devenus spectateurs de hasard, tous citoyens-acteurs de la même ville.

 

PRINCIPE 5 : convivialité ou de la qualité de l'accueil

La rue est aménagée le plus confortablement possible : un havre au centre de la circulation urbaine, qui donne envie de prendre le temps, d'être curieux, d'accepter de se laisser surprendre, d'écouter de la musique, de lire, de voir, de déguster, d'échanger.

Des espaces conviviaux pour s'asseoir, des tentures au-dessus de la rue pour faire de l'ombre, le tout en étroit partenariat avec l'ensemble des commerçants et les riverains. Mais, il s'agit également de garantir aux musiciens les conditions matérielles et techniques professionnelles nécessaires à la mise en valeur leur travail... Sur ces deux points, un groupe de travail au sein de l'association oeuvre à l'amélioration et à l'optimisation constante des espaces, à l'organisation de la régie, à la création d'outils ou d'équipements sur mesure.

La jauge maximum de la rue est estimée à 350 personnes, jauge déjà largement atteinte en fréquentation après 9 années d'existence. À défaut de pouvoir agrandir la rue, dont l'espace est déjà très optimisé, l'association a choisi de concentrer son attention sur la qualité de l'accueil et le confort d'écoute permettant à chacun des protagonistes (les artistes et le public) de donner le meilleur de lui-même.

Investir d'autres lieux dans les quartier est envisagé par l'association, mais sans précipitation. Elle souhaite préserver le caractère d'intimité et de convivialité qui caractérise ses actions et ne souhaite intervenir qu'en très étroit partenariat avec des associations-relais fortement implantées, comme avec l'épicerie Solid'Arles dans le quartier Griffeuille.

 

PRINCIPE 6 : vivons responsables

Consciente des enjeux fondamentaux liés au climat, à l'environnement et à la santé, loin des effets de mode puisqu'elle a de tout temps été attentive à ces problématiques, l'équipe d'Attention Culture est très attentive à l'impact environnemental de ses différentes initiatives que ce soit dans le choix de ses fournitures, de ses moyens de transport, de la gestion des déchets qu'elle occasionne...

L'idée de responsabilité concerne également le comportemental, dans l'estime et le respect que l'on prodigue à l'autre. Une façon d'être ensemble au sein de l'association comme avec nos invités (public et artistes) que nous tenons de rendre contagieuse en toute circonstance. Une école de la citoyenneté où tout le monde réussit.

 

LE PUBLIC :

Le public de Convivència est certes arlésien, mais la notoriété grandissante du festival attire de plus en plus de spectateurs des Bouches-du-Rhône et des régions PACA et Languedoc ; ce sont toutes les personnes intéressées par les contenus artistiques et les thématiques proposés dans le cadre de Convivència et/ou par l'originalité de la démarche de l'association.

 

COMMUNICATION :

L'ensemble de la communication est structuré dans ce sens, s'appuyant sur de nombreux réseaux associatifs, militants et relationnels, volontairement croisés afin de favoriser au maximum la mixité sociale et culturelle du public.

Un soin attentif est apporté à la création de l'affiche et à la présentation des artistes sur le dépliant programme, dont une version est éditée en langue d'Oc.

Internet joue un rôle important dans cette relation aux personnes, et pas seulement à sens unique de diffusion d'une information d'un émetteur vers un destinataire : le blog de l'association tenu par les adhérents est un espace vivant de prolongement des actions, une scène virtuelle où ceux qui n'ont pu être présents peuvent profiter des spectacles, réagir aux débats... grâce à l'association rHumeurs qui filme les concerts, enregistre les rencontres et met toute cette mémoire à disposition sur le site.

 

5/ CULTURE & MEMOIRES

 

autour du film “rendez-vous au bout du monde“

L'aventure collectivement portée par 4 associations (Attention Culture, Camargo Souvajo, rHumeurs et Ventadis) autour du film mémoire “Rendez-vous au bout du monde“ va être poursuivie par des projections publiques régulières, par la vente du film en DVD.

 

Dans le cadre de Marseille-Provence 2013

Attention Culture à déposé son projet “MÉMOIRES OUVRIÈRES ARLES – HIER – DEMAIN“ © auprès du comité de sélection de l'association Marseille-Provence 2013.

En fonction des réponses qui seront apportées à ce dossier par le comité de sélection, notre association sera amenée à poursuivre le travail de collectage qu'elle a engagé depuis plusieurs années dans des conditions différentes et sur des échéances qui pourront être révisées. Il n'en reste pas moins que c'est un axe important de son travail que l'on retrouve de manière récurrente dans nombre des projets qu'elle développe ou a développé.

 

6/ VIE ASSOCIATIVE

 

Afin de mettre en place l'ensemble des actions inscrites à son programme, de nombreuses séances de travail sont affichées au calendrier ; à cette fin l'association Attention Culture s'est structurée avec plusieurs commissions thématiques qui s'attachent à travailler sur un aspect particulier de l'organisation. Chaque commission, animée par deux personnes, fonctionne de manière autonome et rend compte en plénière de ses conclusions et de ses décisions.

Ce principe de fonctionnement adopté depuis une paire d'année implique une prise de responsabilité grandissante des membres de l'association dans le choix, la mise en place des activités et dans la gestion statutaire. Cela implique également une formation des bénévoles, à la fois transmission d'informations et de savoirs en interne qui se construit peu à peu. Un travail particulier sera conduit en 2011 auprès et avec les nombreux nouveaux adhérents, (très fort afflux en 2010) afin de maintenir une vraie cohésion de groupe autour des objectifs de l'association.

De cette maturité démocratique sur l'élaboration des projets collectifs et dans la prise de décision ressort une qualité grandissante de débats internes.

 

7/ MOYENS HUMAINS et FINANCIERS

 

partenariats et co-réalisations

Formalisés sous forme de partenariats, de nombreuses associations locales ou nationales (rHumeurs, Camargo Souvajo à Salins de Giraud, Ventadis, Solid'Arles épicerie solidaire, Martingale, Cercle Occitan du Pays d'Arles, Un Quartier dans la Ville et le Groupement des Associations de Commerçants d'Arles, Incidence, le club Taurin Lou Fourmigo, Matières A, de films en aiguilles), des radios associatives (l'eko des Garrigues, 3Dfm, soleil fm, radio lenga d'oc), des sites internet citoyens, sociétés du secteur privé (commerçants, artisans, paysans) ou de l'Economie sociale et solidaire (mutuelles, banques coopératives)... joignent leurs talents et leurs compétences à la réalisation et au succès de chaque nouvelle édition de Convivència.

 

une équipe de bénévoles efficace

Afin de mener à bien l'ensemble de ce programme d'activités, l'association Attention Culture dispose d'une équipe de bénévoles et d'adhérents (plus de 80 personnes) soudée et volontaire qui offre sans compter son temps, son talent, son énergie et participe activement à la vie démocratique de l'association.

Toutefois, la multiplication des actions engagées par l'association qui s'étalent sur l'ensemble de l'année et concernent des espaces géographiques de plus en plus vastes, la diversité des partenariats et des dossiers mis en chantier nécessitent une disponibilité de temps et une permanence dans leur suivi qui dépassent le cadre et les responsabilités de l'engagement bénévole.

 

direction artistique, coordination et logistique

Depuis 13 ans pour les activités de l'association, depuis 10 ans pour la réalisation de Convivència, le rôle de coordination des actions est tenu par des salariés que la Sarl-SCOP MusiqueS-Arles met à disposition d'Attention Culture, ainsi que ses locaux, ses outils, sa logistique, ses compétences et ses réseaux de connaissances, finançant non seulement l'intégralité de salaires qui ne profitent pas à son activité, mais également un surplus de charges significatifs.

Si, par militantisme, par engagement culturel et citoyen, l'entreprise a soutenu le festival et le fonctionnement de l'association avec vigueur et ténacité, elle ne peut persister à financer à hauteur de 40 % une association aux besoins grandissants sans compromettre sa propre existence.

 

De la nécessité d'un poste... et de son financement !

Le travail de réflexion, de programmation et de coordination indispensable à la réalisation de Convivència et au bon fonctionnement de l'association est une réalité tout aussi quantifiable que les mètres linéaires nécessaires au stockage de ses archives, que les heures passées au téléphone ou les ramettes de papier utilisées.

Rémunérer le travail est une question d'éthique. Parce qu'elle connaît les particularité du statut des intermittents, Attention Culture tient à payer, à leur juste valeur, les cachets des artistes qu'elle engage, les prestations des techniciens qu'elle utilise... De la même manière, financer le travail de direction artistique, de régie, d'administration, de coordination et de communication réalisé pour son compte est une nécessité.

 

Action d'utilité publique et aides publiques

En 9 éditions de Convivència, notamment, l'association Attention Culture a fait preuve de sa compétence, de son professionnalisme, de son talent ; le franc succès populaire saluant ses actions atteste de la qualité de son travail et de l'utilité publique des projets qu'elle initie, développe, met en place et fait vivre de manière durable.

Depuis sa création en 2002, le festival Convivència a évolué, a grandi, s'est développé tant en nombre d'événements programmés (multiplié pas 5) qu'en qualité et en notoriété (fréquentation multipliée par 20).

Durant la même période, les aides publiques allouées au festival sont loin de suivre la montée en puissance d'un projet culturel de plus en plus intense, de plus en plus exigeant, de plus en plus professionnel au service du bien commun. Encore moins de lui permettre de franchir un cap, la très modeste augmentation de la subvention de la Ville d'Arles couvrant à peine l'augmentation des coûts directement liés aux spectacles (cachets, déplacements, prestations des techniciens).

 

 

10 ans, un cap, un seuil à franchir déterminant pour l'avenir !

10 ans,c'est un événement qui se salue et qui se fête !


Nous en appelons aux collectivités territoriales pour mesurer et reconnaître le travail réalisé par l'Association Attention Culture depuis treize ans, son impact sur la population et sur le territoire, la qualité artistique des programmations qu'elle propose, la teneur des projets établis pour cette année 2011 augurant des années à suivre, notamment dans le cadre de Marseille-Provence 2013.

Au vu de ce bilan, en regard des projets d'activités développés dans ce dossier, nous sollicitons solennellement de l'ensemble des collectivités locales (Ville d'Arles, Conseil Général des Bouches-du-Rhône et Conseil Régional Provence-alpes-Côte d'azur) une augmentation significative des subventions qu'elles allouent à notre association pour lui permettre mener à bien son projet d'activité, de poursuivre durablement (et quoi qu'il advienne de l'entreprise Musiques-Arles) ses actions et de continuer d'enrichir la vie culturelle, sociale et citoyenne d'Arles, du département et de la région.

- Les membres du Bureau de l'Association Attention Culture, réuni à Arles, le 5 janvier 2011 - 

 

previsionnel-2011.jpg


Commenter cet article