Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Semaine de Convivència à Arles

Voyage en Séfarland

13 Juillet 2005, 13:13pm

Publié par Association Attention Culture



Convivencia 2005
mercredi 13 juillet, rue Réatt à midi
HERVÉ THOMAS

musique
  1.     La casquette vissée sur la tête, accordéon en bandoulière, HERVÉ THOMAS a tout du chanteur prolétaire des rues, du gouailleur… et pourtant, s’il cultive avec beaucoup d’humour et d’humilité son répertoire de chansons ouvrières et de lutte, il entretient un jardin secret qui s’enracine dans son histoire familiale.
  2.     Cheminot dans la vie et chemineau dans l’âme, au carrefour de la Mer Noire (un père roumain) et de la Méditerranée (une mère algéroise), HERVÉ THOMAS baigne depuis plus de 50 ans au milieu de mélopées que seule la mémoire peut resti-tuer. Chanteur d’occasionS, il aborde ici le Yiddishland avec quelques airs du ghetto.

CLAIRE ZALAMANSKY
Accompagnée de Gilles ANDRIEU
musique
  1.     CLAIRE ZALAMANSKY est née le 3 mai 1967 à Paris.
  2.     A douze ans, elle rencontre Federico Garcia Lorca sous les traits d’Antonio Gadès dans Noces de sang et c’est le coup de foudre. Cette culture la traverse de part en part ; l’espagnol, elle le parle depuis toujours, elle le chante aussi. Au hasard d’une nouvelle rencontre, on lui transmet le cancionero judéo-espagnol et c’est à travers le “sépharland“ qu’elle invite au voyage. Mais à l’orient de la boussole se profilent d’autres découvertes…
  3.     Claire Zalamansky interprète cette Espagne plurielle, où, Chrétiens, Juifs et Musulmans vécurent en bonne intelligence… jusqu’en 1492, date à laquelle les rois catholiques expulsèrent hors de leurs frontières les Juifs, puis les Maures, qui refusaient la conversion.
  4.     Transmis par les femmes, les chants judéo-espagnols forment une véritable tour de Babel. De Grenade à Salonique, les mélodies se teintent de couleurs ottomanes, l'espagnol cède la parole au turc. Au nord du Maroc, le judéo-espagnol s'arabise et, influence oblige, le français laissera aussi son empreinte …
  5.     Récits de reconquête entre Chrétiens et Maures, scènes bibliques, poèmes épiques, chants d’amour, de naissance ou de deuil… telles sont les histoires relatées dans le cancionero sefardi. Des mélodies qui se conjuguent, ici ou ailleurs, à tous les temps, de génération en génération.
  6.     CLAIRE ZALAMANSKY conjugue au présent l’éternelle histoire de l’exil et du métissage des cultures. On est immédiatement frappé par le senti de son expression et la beauté du timbre. Une voix naturelle qui s’inscrit dans la filiation de l’interprétation traditionnelle. Elle a commencé par des spectacles a capella et à domicile, selon le principe des veillées d’autrefois et c’est cette voix-là pure et troublante qui va faire résonner la rue Réattu, soulignée par deux instrumentistes de talent.
Ecouter
"Tres Morillas de Jaen", "Kuando el Rey Nimrod", "Me stas mirando",  "Por la tu puerta yo pasi", "El hermano Maldito (a capella)"

Discographie :

GÜL PEMBE Chants du Sefarland  (2003, en duo Paco IBANEZ pour le titre “Las morillas de Jaen“)
Gilles ANDRIEU a participé à de nombreux enregistrements avec Kudsi Ergüner, Vincent Courtois, Grégoire Baboukian, Philippe Eidel, Berry Hayward consort et Levon Minassian

retour programme général

Commenter cet article