Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Semaine de Convivència à Arles

rendez-vous soirée jazz contemporain

20 Octobre 2012, 17:53pm

Publié par Association Attention Culture

L'association Attention Culture !concert-27-WEB.jpg & le petit coin de musiques sensibles présentent

PHOTOS, cliquez sur l'affiche >>>

une soirée jazz contemporain

samedi 27 Octobre

à 20h30

salle Jean et Pons Dedieu (rue du 4 septembre)

à Arles

duo

Raymond Boni, guitare, harmonica, voix Luc Bouquet, batterie

&

tre

Lionel Garcin, saxes Stefano Fogher, contrebasse, violoncelle, voix

Luc Bouquet, batterie

 

Luc Bouquet, Raymond Boni, StefanoFogher etLionel Garcin ont à leur actif des dizaines de disques et des centaines de concerts de par le monde.

 

Mais ce sont surtout des improvisateurs, des musiciens qui partagent, échangent.

Ils n’aiment pas les hiérarchies, s’en méfient comme la peste. Ils aiment la fluidité, la liberté. Ils sont heureux et responsables de ce qu’ils créent. Jamais ils ne se jugent, ne se jaugent, s’évaluent. Ils jouent et partagent. Ils aiment cetteliberté et, après de longues années de pratique, ne s’en sont toujours pas lassé.

 

Pour tout cela, et parce que le public est l'indispensable acteur, témoin et destinataire de ce dialogue de l'éphémère, ils remettront le couvert, ce samedi soir 27 octobre à Arles


Goûtez le plaisir de la découverte ! Osez !

 

participation aux frais : 8 € / 5 (adhérents Attention Culture, adhérents Amadip)

information et réservations : 04 90 96 59 93


NOUS IMPROVISONS

 

Regardez, écoutez : nous improvisons. Et depuis pas mal de temps déjà. Écoutez comme c’est simple, comme c’est naturel même si, paradoxalement, improviser ça ne s’improvise pas.

Nous voici embarqués dans de drôles d’histoires. Nous improvisons avec de riches passés (les musiques baroques et classiques, le jazz et le rock, les musiques innovantes et contemporaines, les musiques ethniques et le geste des troubadours) et en partance pour des avenirs incertains.

Écoutez comme c’est fluide et sans accrocs. Et regardez bien : voyez-vous un chef ici ? Nul despote, nul coupable puisqu’ici nous partageons. Le secret de l’improvisation c’est donc cela : le partage. Ici et maintenant. Cela se voit, cela s’entend : nous sommes heureux et responsables de ce que nous créons. L’improvisation se termine. Nous nous sommes liés, écoutés, répondus. Jamais jaugés, jugés, évalués. Cela a fonctionné. Quel merveilleux moment de musique et de partage n’est-ce pas ? Quel merveilleux modèle de société, vous ne trouvez pas ?

C’est parce que nous avons frôlé la liberté que nous recommencerons bientôt. Et ce, jusqu’à notre dernier souffle.

 

RAYMOND BONI

Raymond Boni est improvisateur. Mais aussi guitariste. On peut aussi l’entendre souffler dans un harmonica. Son premier disque date de 1971. C’était un disque de guitare solo. L’oiseau, l’arbre, le béton qu’il s’appelait. Au même titre qu’un Derek Bailey en Grande-Bretagne ou un Sonny Sharrock aux Etats-Unis, Raymond Boni est l’un des essentiels défricheurs de la six cordes. On l’a entendu aux côtés de Joe McPhee, André Jaume, Gérard Marais, Hamid Drake, Claude Tchamitchian, Daunik Lazro.

 

STEFANO FOGHER

Stefano Fogher est improvisateur. Mais aussi contrebassiste. Parfois violoncelliste. Parfois comédien. Parfois metteur en scène. Certains l’ont même entendu jouer du piano, de la trompette ou du violon. D’autres vous assureront l’avoir vu jouer de la basse électrique avec des groupes de rock dans son Italie natale. Sa route à croisé celle de Tadeuz Kantor, Barre Phillips, Peter Kowald, Danièle Ors-Hagen, Gilles Dalbis.

 

LIONEL GARCIN

Lionel Garcin est improvisateur. Il joue aussi du saxophone ténor. Si on le pousse un peu, il pourra même vous sculpter quelques notes au saxophone alto, soprano ou baryton. Lui aussi a enregistré un disque en solitaire. Chez quelque disquaire avisé, vous le trouverez. Nous vous le conseillons. Aujourd’hui, il aime à improviser avec Barre Phillips, Emilie Lesbros, Michel Lambert, Guillaume Orti, Jean-Pierre Jullian.

 

LUC BOUQUET

Luc Bouquet est improvisateur. Mais aussi arlésien. Il ne sait d’ailleurs toujours pas si c’est une chance ou un handicap. On le trouve parfois avec des baguettes dans les mains. Parfois, c’est le stylo qui le titille car il est aussi journaliste pour quelques revues musicales avisées. Aujourd’hui, il est heureux de fêter ses quarante de musique dans la salle où il donna son tout premier concert. Chut, il ne faut pas le dire : il était alors le batteur d’un groupe de hard rock. Ses partenaires ont pour nom Véronique Magdelenat, Lucia Recio, Frank Lowe, Bernard Santacruz, Raymond Boni, Bettina Kee, Bruno Tortollini.

Commenter cet article