Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Semaine de Convivència à Arles

A chaud ! encore mieux que le Printemps

30 Avril 2008, 17:25pm

Publié par Association Attention Culture



Salles combles pour ces deux soirées de Convivència printanier, l'ambiance est familiale, l'accueil chaleureux, souriant, bras ouverts, si heureux que vous soyez venu, vous aussi.
Vendredi 25 Avril à Arles
au Grenier à Sel

"Comment je suis arrivée là"
Zohra Ait-Abbas
Les lumières à peine baissées, elle est entrée sans bruit par la porte du public, un cabas en cuir élimé au bras, intimidée comme toutes ces femmes qui craignent de se faire remarquer, ne pas être comprise ou pire rejetée. Elle guette l'arrivée de son bus, non pas encore là, elle s'assoit là, sur le banc de l'arrêt, attend, le sac précautionneusement posé sur les genoux. "Je suis arrivée en 1952"... Alors, songeuse, comme un long monologue intérieur défilent ses souvenirs en cascade, une idée en appelant la suivante. Les moments simples d'une vie simple, émaillée de son lot de peines, de joies, d'anecdotes apparemment futiles alors que l'une ajoutée à la suivante se profile le portrait de cette femme berbère semblable à tant d'autres. Son arrivée en France, le français qu'elle ne maitrise pas bien, la crainte de se faire remarquer, les coups du mari, les rigolades, les bêtises des enfants... 
Et ces mille petits instants du quotidien façonnés de tendresse et de violence, d'amour ou d'incompréhension, se racontent doucement sans rancoeur, sans haine, sans colère, limpides comme l'eau tranquille d'une source fraîche, sereins comme une confidence au public qui se sent soudain fils, voisin, cousine.
Doux, caressants, fragiles, les chants khabyles ponctuent le spectacle, respirations ou soupirs, empreints d'une nostalgie tendre légèrement triste, comme le mal d'on ne sait plus quel pays.


"Como un Soplo"
Michèle Fernandez

Ou la magie d'un souffle mélodique unit sans artifice, par delà les fracas du monde, une poignée humains éperdus d'amour et de liberté dans la simplicité d'une beauté dénudée. La voix de Michèle Fernandez est de celles qui transpercent l'âme. Assise tout près face au public, comme une conversation tranquille entre amis, elle chante cette Espagne de tolérance où les trois grandes religions élevaient la tolérance à la hauteur de l'art ; elle s'indigne aussi de cette même Espagne qui chasse, renie et cesse d'aimer. A capella, ou accompagnée d'instrumentations mesurées et délicates, un concert touchant au plus profond de l'être, un moment rare d'intimité partagée et de grâce.


- CleG-
Samedi 26 Avril à Salin
à la salle polyvalente

Les premiers sentiments sur cette soirée sont signés Jean-Pierre Antinoux (rHumeurs), qui a non seulement réalisé le film "Rendez-vous au bout du monde" sur l'histoire des saliniers, mais suivi toute la soirée, caméra à l'épaule pour recueillir les réactions, les impressoins, les commentaires du public. avec l'aide de Assia, Ambre, Jean et Isabelle pour les captations sonores et les interviews.

Commenter cet article