Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Semaine de Convivència à Arles

GRAMACEJADO

28 Août 2007, 14:06pm

Publié par Association Attention Culture


GRAMACEJADO à JAN e CATARINO

Je voudrais ici, alors que nous nous approchons de la fin de Convivència, remercier nos fidèles auditeurs, car certains sont venus prêter une oreille attentive et curieuse tous les jours... et également
   Catherine    et    Jean
sans qui ce petit festival aux couleurs « arc en ciel » comme Abd Al Malik souhaite que la France soit, ne pourrait avoir lieu.
Dès le mois d‘Août, ils réfléchissent et croisent les écoutes du futur Convivència… Ils tracent le sillon contre vents et marées avec courage et détermination, et croyez-moi, c’est plus souvent lou Mistralas que l’aureto…

Organiser ce festival avec de si petits moyens, maintenir cette boutique indépendante tient de la résistance !
Nous les soutenons et les accompagnons dans cette quête poivre et sel de la vie.
« Es sus la talvera qu’es la libertat », a dit Joan Bodon (Jean Boudou, écrivain occitan, XXe siècle, Rouergue)
La talvera  est le petit bout du champ qui ne peut pas être labouré car c’est là que tournent les chevaux ou le tracteur, là aussi que poussent “les herbes folles“ comme l’on dit... Eh bien, nous en sommes !
Longue vie au magasin MusiqueS d’Arles afin que notre liberté soit bien gardée, longue vie à Convivència qui a déjà su résister 6 ans. Continuez à nous accompagner, faites nous connaître... Merci à tous, auditeurs et équipe de “Attention Culture“, Convivència de 2007 est presque finie, (peut-être y aura-t-il une Convivència d’hiver ?)
et  que vive Convivència de 2008 avec vous !
                   
 Gramaci en tóuti            Viviano lou 13 de Juiet de 2007


et vint le 14 Juillet..    Turquoise pour Convivència
Musiques dans la rue et dans les cœurs et aussi dans les assiettes !
                             
Et puis on range tout avec un petit pincement de cœur mais la tête dans les étoiles.

A l’an que vèn ..
e que se noun sian pas mai que siguen pas mens !

Commenter cet article